L'ONU exhorte l'administration Trump à maintenir le programme d'accueil des réfugiés

Publication: Mis à jour:
UNITED NATIONS BUILDING
shutterstock
Imprimer

NATIONS UNIES - Deux agences de l’ONU ont exhorté, samedi, la nouvelle administration américaine à maintenir le programme d’accueil des réfugiés fuyant les conflits, en affirmant que celui-ci demeure "l’un des plus importants au monde".

"Les besoins des réfugiés et des migrants à travers la planète n'ont jamais été aussi grands", ont souligné l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) dans une déclaration conjointe.

Le président américain Donald Trump vient de signer un décret suspendant le programme d'admission de réfugiés et interdisant temporairement l'accès au territoire américain pour des ressortissants en provenance de Syrie, d’Iran et d’autres pays à majorité musulmane. Cette démarche est censée "stopper l'entrée éventuelle sur le territoire américain de terroristes radicaux" par des mesures renforcées de contrôle aux frontières.

"Les places de réinsertion offertes par chaque pays sont vitales. L'OIM et le HCR espèrent que les Etats-Unis vont continuer à jouer leur rôle important de leader et poursuivre leur longue tradition de protection de ceux qui fuient les conflits et les persécutions", selon la déclaration.

Les deux agences chargées de la protection des migrants se déclarent "profondément convaincus que les réfugiés doivent recevoir un traitement équitable et des opportunités de réinsertion, quelles que soient leur religion, leur nationalité ou leur race". Elles soulignent ainsi leur disposition à "continuer à travailler activement et de façon constructive avec le gouvernement américain pour protéger ceux qui en ont le plus besoin".

Les réfugiés syriens, qui ont fui par millions le conflit dans leur pays, mais dont seulement 18.000 ont été acceptés aux Etats-Unis depuis 2011, seraient définitivement interdits d'entrée. Pour l'année 2016, le gouvernement américain de Barack Obama avait admis sur le territoire US 84.994 réfugiés, toutes nationalités confondues, dont un peu plus de 10.000 Syriens.

LIRE AUSSI: