Le pétrole recule, l'administration Donald Trump inquiète

Publication: Mis à jour:
OIL PRICE
Oil price falling concept with oil barrels | AlexLMX via Getty Images
Imprimer

Les prix du pétrole effaçaient vendredi leurs gains de la veille en cours d'échanges européens dans un marché sans direction et inquiets des conséquences de la politique de Donald Trump.

Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 55,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 52 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 34 cents à 53,44 dollars.

Après une hausse inattendue jeudi, qui a permis au WTI d'atteindre vendredi à 08H00 GMT son plus haut niveau depuis trois semaines à 54,08 dollars, les cours de l'or noir corrigeaient nettement leur trajectoire et reculaient à leur niveau du début de la semaine.

"Il n'y avait aucune raison convaincante pour la hausse de jeudi. Le fait que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) applique son accord de limitation de la production est une information connue, et la baisse temporaire de la production du forage du Buzzard, dans la mer du Nord, ne suffit pas à expliquer la hausse", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

La baisse de ce vendredi était tout aussi difficile à justifier.

"Les incertitudes des investisseurs ont été renforcées par l'effet que pourrait avoir une taxation de 20% sur les importations mexicaines, une idée évoquée jeudi par l'administration de Donald Trump", ont évoqué les analystes de JBC Energy.

Cette mesure, menace du nouveau président des Etats-Unis envers le Mexique, forcerait le pays à trouver d'autres marchés pour vendre son pétrole, ce qui pourrait peser sur les prix mondiaux.

Les relations internationales ne sont pas le seul secteur où la nouvelle équipe de la Maison-Blanche est attendue. "Selon des informations de presse, les régulations sur le biocarburant qui devaient être publiées ne le seront qu'en mars, et elles pourraient être modifiées", ont souligné les analystes de JBC Energy.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.