Le coup de gueule du réalisateur Lotfi Achour contre le ministère des Affaires culturelles

Publication: Mis à jour:
LOTFI ACHOUR
Facebook/Lotfi Achour
Imprimer

Dans un statut Facebook publié le 26 janvier, le réalisateur tunisien Lotfi Achour s'est emporté contre le ministère des Affaires culturelles.

La cause? L'aide à la production de films accordée par le ministère.

Avec un montant de 400 mille dinars en moyenne, le réalisateur du film "Demain dès l'aube" ou encore du court-métrage "La laine sur le dos", reproche au ministère de ne pas suffisamment encourager les producteurs tunisiens. Selon lui, "il y a 30 ans l'aide à la production était de 500 000 dinars et parfois plus" sans compter la dépréciation du dinars sur le marché international.

Le réalisateur reproche le manque de volonté politique "d'accompagner cette nouvelle dynamique éclatante" du cinéma tunisien, malgré une scène cinématographique vivante, glanant de prestigieux prix à l'étranger.

Selon un communiqué publié par le ministère des Affaires culturelles, celle-ci a reçu 97 demandes d'aides à la production dont 42 pour des longs métrages et 39 pour des courts métrages.

La commission d'encouragement à la production cinématographique a accordé l'aide à la production à 7 longs métrages et 4 courts métrages. Sur les 7 courts métrages, 5 ont obtenus une aide de 400.000 dinars et 2 de 450.000 dinars.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.