Huffpost Maroc mg

Le film "Divines" de la réalisatrice franco-marocaine nommée 7 fois aux Césars

Publication: Mis à jour:
CESAR 2017
A gauche l'actrice Oulaya Amamra, à droite Houda Benyamina | Instagram
Imprimer

CINEMA - Après le succès critique et public, la reconnaissance de la profession. Le film "Divines" de la réalisatrice franco-marocaine Houda Benyamina est nommé à 7 catégories aux César 2017, et dont la cérémonie se tiendra le 24 février prochain.

L'Opus est en effet sélectionné dans les catégories meilleur film, première oeuvre, scénario original, réalisateur et montage.
Les actrices du film aussi sont à l'honneur, la jeune Oulaya Amamra, petite soeur de la réalisatrice, est nommée dans la catégorie jeune espoir féminin. L'actrice Déborah Lukumuena est pour sa part en compétition pour le César du meilleur second rôle féminin.

Une succession de nominations qui n'est pas vraiment une surprise pour ce film, qui a remporté la Caméra d'or au Festival de Cannes 2016 et a récemment été nommé aux Golden Globes dans la catégorie meilleur film étranger, prix finalement décerné au film français "Elle".

Les autres films en lice

Parmi les films nommés on retrouve encore une fois "Elle", de Paul Verhoeven, nommé à 11 catégories, ex aequo avec "Frantz" de François Ozon. L'actrice française Isabelle Hupert est elle nommée à la catégorie meilleure actrice, en plus d'une nomination aux Oscars, dont la cérémonie aura lieu le lendemain. Gros jet-lag en perspective pour l'actrice !

Les vainqueurs de la compétition seront révélés lors de la cérémonie des Césars, qui aura lieu le 24 février prochain et sera diffusée en direct sur la chaîne française Canal Plus.

Une cérémonie sans président (pour l'instant)

Une semaine avant la révélation des nominations, l'Académie des Césars avait créé la polémique en annonçant le réalisateur Roman Polanski comme Président de la cérémonie. Une annonce qui a choqué les organisations féministes et certains internautes qui ont appelé au boycott de la cérémonie. Et pour cause: depuis 1977, Roman Polanski est poursuivi par la justice américaine. Ce dernier est accusé d'avoir violé une adolescente de 13 ans. Il fuit finalement les Etats-Unis pour la France avant l'annonce du verdict de son procès. Il est d'ailleurs depuis sous le coup d'un mandat d'arrêt international et ne peut plus remettre les pieds sur le territoire américain.

Une pétition pour la destitution du réalisateur par l'Académie a récolté 60.000 signatures, selon le journal Première. Finalement, Roman Polanski a dû renoncer à son poste de président, dont la chaise est restée vacante.


LIRE AUSSI: