Jo-Wilfried Tsonga reçoit une lettre touchante de la ramasseuse de balles qu'il avait aidée à l'Open d'Australie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TENNIS - Depuis qu'il s'y est révélé aux yeux du grand public, l'histoire d'amour continue entre Jo-Wilfried Tsonga et l'Open d'Australie. Depuis 2008, et sa finale - perdue - contre Novak Djokovic le Français jouit d'une belle cote de popularité à Melbourne. Et ce nouvel épisode de "Jo au pays des Wallabies" risque de confirmer la tendance.

Vous vous en souvenez peut-être, en 2016, le joueur de tennis était venu en aide à une jeune ramasseuse de balles en détresse physique sur le court. Après avoir servi un énième ace, le Français s'était rendu compte que la jeune fille, victime d'un virus, titubait au bord des larmes. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, il avait alors décidé de la raccompagner en dehors du court - sous les applaudissements du public - pour qu'elle puisse être prise en charge.

Un an plus tard, Jo-Wilfried Tsonga, qui jouera son quart de finale contre Stan Wawrinka mardi 24 janvier, a reçu une petite surprise des plus touchantes: une lettre manuscrite de remerciement de Giuliana, la jeune ramasseuse de balles en question.

"Cher Monsieur Jo-Wilfried Tsonga, je voulais profiter de l'occasion pour vous remercier de m'avoir aidée sur le court pendant votre deuxième tour à l'Open d'Australie 2016. Je ne suis pas sûre que vous vous souveniez de moi, je suis la ramasseuse de balles que vous aviez escortée en dehors du court.

Je voulais aussi vous présenter mes excuses pour les fois où vous me demandiez des balles mais je ne vous les donnais pas. Je ne le savais pas, mais j'avais attrapé un virus qui m'a étourdie et a perturbé ma vue et mon ouïe. Je m'excuse de ne pas avoir rempli mon rôle de ramasseuse de balle.

Merci beaucoup pour votre gentillesse. J'apprécie vraiment que vous ayez remarqué que j'avais besoin d'aide et de m'avoir raccompagnée hors du court. Bravo pour votre qualification au prochain tour. Je vous souhaite le meilleur pour vos prochains matches et j'espère que vous irez au bout. Encore merci.

Giuliana, ramasseuse de balle numéro 180 à l'Open d'Australie."

Une attention qui a visiblement touché le joueur qui a publié la lettre sur ses comptes Twitter et Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.