Crash d'Air Algérie: la formation des pilotes mise en cause par les experts

Publication: Mis à jour:
AH 5017
Forensics gather evidence at the crash site of the Air Algerie AH5017 in Mali's Gossi region, on July 29, 2014. France said on July 28 the pilots of the Air Algerie passenger plane that crashed in Mali, killing all 118 people on board, had asked to turn back in a new development to a complex probe into the tragedy. Reports that the crew asked to amend their route because of bad weather conditions emerged almost as soon as the tragedy came to light on July 24, but the revelation that they subsequ | SIA KAMBOU via Getty Images
Imprimer

Les pilotes du vol AH 5017 d'Air Algérie, affrété par la compagnie Swiftair, qui a crashé le 24 juillet 2014, n'avaient pas volé durant les huit mois précédant le crash selon un rapport remis fin décembre par des experts judiciaires aux magistrats français et consulté par le journal français Le Figaro.

De même source, on apprend que ce rapport des experts met en évidence les manquements en matière de formation des pilotes de la compagnie espagnole Swiftair qui avait affrété ce vol.

Le document de 250 pages, note Le Figaro, est alarmant. Il montre comment Swiftair a clairement manqué à ses obligations, notamment en matière de formation des pilotes. Ces derniers étaient, en fait, des saisonniers avec des longues périodes d’inactivité. Ils n’avaient pas volé les huit mois précédant le crash. "Swiftair n’a pas respecté ses engagements concernant les formations complémentaires à mettre en place suite à de longues périodes d’inactivité.

Ce manquement génère un déficit d’entrainement", notent les experts.

Ces informations corroborent celles dévoilées par le principal syndicat de pilotes espagnol (SEPLA) en juillet 2016 : les pilotes espagnols n'étaient pas formés aux manœuvres qui auraient pu éviter le drame.

LIRE AUSSI: Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes espagnols "n'étaient formés pour affronter de telles situations"

L'accident, rappelons-le, était dû à "la non-activation" par l'équipage du système antigivre, suivie de l'absence de réaction des pilotes pour sortir d'une situation de décrochage.

Le McDonnell Douglas MD83 s'est écrasé le 24 juillet 2014 au nord du Mali, avec 110 passagers et six membres d'équipage à bord. Il reliait Ouagadougou à Alger.

LIRE AUSSI:

L'épave du vol AH 5017 a été retrouvée près du Burkina : Météo, défaillance technique ou acte terroriste ?

Le commandant de bord Lotfi Debaïli était passager sur le vol AH 5017

VOIR AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.