Ouverture des pourparlers de paix sur la Syrie à Astana

Publication: Mis à jour:
POURPARLERS SUR LA SYRIE
ASTANA, KAZAKHSTAN - JANUARY 23: Kazakhstan's Foreign Minister Kairat Abdrakhmanov (3rd R) takes part in the first session of Syria peace talks in Astana, Kazakhstan on January 23, 2017. (Photo by Aliia Raimbekova/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

Les pourparlers de paix sur la Syrie entre émissaires de Bachar al-Assad et représentants des rebelles ont commencé lundi à Astana, au Kazakhstan, malgré le refus de dernière minute des rebelles de négocier en face à face avec le régime syrien.

La première séance a été ouverte par le ministre kazakh des Affaires étrangères, Kaïrat Abdrakhmanov, devant les deux délégations, rassemblées dans une même pièce autour d'une grande table circulaire à l'hôtel Rixos d'Astana.

"Cette rencontre est une démonstration claire des efforts de la communauté internationale vers un règlement pacifique de la situation en Syrie", a déclaré M. Abdrakhmanov, lisant une déclaration du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev.

"Le seul chemin pour régler la situation en Syrie doit être celui des pourparlers, fondés sur une confiance et une compréhension mutuelle", a-t-il ajouté.

Si les deux camps ont parlé, pendant plusieurs semaines, de négociations directes, les rebelles ont finalement choisi à la dernière minute de ne pas rencontrer en face à face la délégation du régime.

"La première session des négociations ne sera pas en face à face car le gouvernement n'a pas respecté jusqu'à présent ce à quoi il s'est engagé dans les accords du 30 décembre", qui avaient instauré un cessez-le-feu en Syrie, a indiqué Yehya al-Aridi, l'un des porte-paroles de la délégation des rebelles.

Les discussions doivent se concentrer sur le renforcement de ce cessez-le-feu, qui a mené à une réduction des violences malgré des violations régulières.

Les rebelles n'ont pas indiqué s'ils accepteraient de négocier en face à face avec les émissaires du régime lors des prochaines séances de pourparlers.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.