Huffpost Tunisie mg

Près de 70 morts dans des combats en 24 heures au Yémen

Publication: Mis à jour:
YEMEN
A landmine explodes as Yemeni loyalist forces patrol an area near the Red Sea port town of Mocha on January 20, 2017. / AFP / SALEH AL-OBEIDI (Photo credit should read SALEH AL-OBEIDI/AFP/Getty Images) | SALEH AL-OBEIDI via Getty Images
Imprimer

De violents combats entre l'armée et les rebelles sur la côte ouest du Yémen, accompagnés de raids aériens, ont fait au moins 66 morts en 24 heures, ont indiqué dimanche des sources médicales et de sécurité.

Les rebelles chiites Houthis et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont perdu 52 hommes dans des combats ou des raids menés par la coalition sous commandement saoudien dans la région de Mokha, sur la mer Rouge, selon les mêmes sources.

Les rebelles ont transporté leurs morts à l'hôpital militaire de Hodeida, la grande ville portuaire qu'ils contrôlent dans l'ouest, a déclaré à l'AFP une source médicale, précisant que son établissement avait reçu 38 morts dimanche et 14 samedi, outre 55 rebelles blessés.

Dans le camp des forces loyalistes, 14 soldats ont été tués et 22 blessés, selon des sources médicales à Aden (sud), où siège le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Des avions de combat et des hélicoptères d'attaque Apache de la coalition arabe mènent une intense campagne de frappes en soutien aux forces pro-Hadi qui tentent depuis plusieurs jours de reprendre aux rebelles la région de Mocha, située près du détroit stratégique de Bab al-Mandeb, ont indiqué des sources militaires.

Les forces loyalistes, soutenues par la coalition arabe, se trouvaient dimanche à une dizaine de kilomètres de Mocha, selon ces sources.

Le 7 janvier, les forces pro-Hadi ont lancé une vaste offensive dans la région de Dhubab, près du détroit de Bab al-Mandeb, important passage maritime séparant la mer Rouge de l'océan Indien, dans le sud-ouest du Yémen.

La progression des forces loyalistes est rendue difficile par les mines posées par les rebelles autour de Mocha, selon les sources militaires.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.