Huffpost Maroc mg

"Marche des Femmes": le discours très applaudi de Scarlett Johansson contre "les conséquences dévastatrices" de la politique de Trump

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Plusieurs centaines de milliers de personnes défilent à Washington pour défendre les droits des femmes et dénoncer l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Lancée sur les réseaux sociaux "La Marche des Femmes" fédère, ce samedi 21 janvier, tous les opposants au milliardaire, de Los Angeles à Paris en passant par Sydney.

A Washington, la mobilisation prend des airs de meeting géant - où se succèdent les discours - soutenue par de nombreuses stars américaines, présentes ou non, dans les rues de la ville. Certaines d'entre elles ont même pris la parole devant la marée de bonnets roses. Michael Moore, fervent opposant au nouveau président a pris la parole dans les premiers, déclarant notamment: "Je ne pense pas que Donald Trump ait accédé au pouvoir. Le pouvoir est ici."

L'actrice Scarlett Johansson lui a succédé quelques minutes plus tard, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus.

La star hollywoodienne a concentré son discours sur le planning familial (Planned Parenthood), que Donald Trump a souvent attaqué lors de sa campagne, montrant certaines réserves à propos du droit à l'avortement. Elle a notamment lu des histoires d'amis qui avaient été aidés - comme elle lors de sa jeunesse - par l'organisation. "Il y a des conséquences très réelles et dévastatrices à la limitation de l'accès à ce qui devrait être considéré comme des soins de santé de base", at-elle dit.

Bien qu'elle n'ait pas voté pour le nouveau président, elle a affirmé qu'elle l'appuierait s'il soutenait les femmes. "Je vous respecte Donald Trump mais je demande que vous me souteniez, moi, ma soeur, ma mère", a-t-elle lancé. La jeune fille de deux ans, dit-elle, pourrait ne pas avoir le même accès aux soins de santé que la fille de Donald Trump, Ivanka.

Vous retrouverez ci-dessous l'intégralité du discours de Scarlett Johansson (en anglais):

LIRE AUSSI: