Le Centre des études sur le Moyen-Orient de l'Université d'Harvard ouvre ses portes en Tunisie

Publication: Mis à jour:
HARVARD
Facebook/Harvard University
Imprimer

Le Centre des études sur le Moyen-Orient (CMES) de l’Université de Harvard a ouvert, mardi 18 janvier, ses portes en Tunisie poursuivant une longue tradition de recherches sur la région du Moyen-Orient depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours indique un communiqué de l'Institution.

"Élargir les contextes dans lesquels l’enseignement et l’apprentissage se font à Harvard est un élément crucial dans notre engagement avec le monde. Nous recherchons toujours les opportunités pour faire que notre Université soit davantage mondialisée. Notre Centre en Tunisie amènera le monde à Harvard et Harvard au monde, à travers de nouvelles passerelles dans différents domaines et disciplines" a affirmé pour sa part la présidente de l’Université de Harvard, Drew Faust.

A l'origine de ce projet, Hazem Ben Gacem, ancien étudiant de Harvard: "Dès le début, notre espoir a été d’établir un avant-poste dans lequel les étudiants de Harvard viendraient découvrir la Tunisie – son histoire, sa langue, sa culture, ses arts et son peuple - pour intégrer cette expérience au sein de leur études et de leur éducation", a affirmé Hazem Ben-Gacem avant d'ajouter: "Je me réjouis de voir se réaliser une plus grande présence de Harvard en Tunisie".

Invité sur le plateau d'El Hiwar Ettounsi, Hazem Ben Gacem explique d'où lui est venue l'idée: "Aux États-Unis, il y avait une famille qui donnait des bourses aux fonctionnaires à travers le monde pour qu'ils puissent venir étudier et réussir, c'est là que j'ai eu l'idée" avant d'ajouter: "Il y a des gens qui aident sans contreparties, sans se demander ce qu'ils ont à y gagner, et ça c'est très noble".

Par ailleurs, Hazem Ben Gacem a mis à disposition des étudiants tunisiens qui ont été acceptés par Harvard, une bourse d'étude à travers sa fondation: "En Tunisie, on est 11 millions (...) on peut chacun petit à petit aider son pays. Il y a quatre ans j'ai mis en place une bourse ouverte à tout tunisien qui a été accepté à Harvard après le bac: Ses études, sa nourriture, son logement... sont payés de la part de ma femme et moi".

Fondé en 1954, le Centre des études sur le Moyen-Orient de l'Université d'Harvard, grâce à l'enseignement et à la recherche interdisciplinaires, a produit des centaines de diplômés possédant une expertise au Moyen-Orient et en Afrique du Nord qui ont directement influencé les étudiants, les universitaires et le public aux États-Unis et dans le monde entier.

Son bureau en Tunisie fournira aux étudiants et aux universitaires un pont vers les archives archéologiques tunisiennes de renom, servira d'incubateur pour l'analyse des mouvements sociaux, culturels, juridiques et politiques en évolution dans la région et offrira un centre intellectuel pour les chercheurs

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.