Un internaute à Manuel Valls en direct sur France Inter: "On était 66 millions à vouloir te la mettre la claque"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

POLITIQUE - "Salut Manu!". Invité de France Inter ce mercredi 18 janvier, au lendemain de la gifle qu'il a reçue à Lamballe en Bretagne, Manuel Valls s'est prêté au jeu de l'échange avec les auditeurs. Et parmi eux, un intervenant a profité de l'antenne pour se féliciter de cette agression.

"Salut Manu. C'était pour te dire Manu, je ne sais pas si tu trouves ça normal ou pas... Moi, je pense que la claque, on était 66 millions à vouloir te la mettre. C'était juste trop bon sans déconner", a lancé l'homme, d'un ton amusé. "Il a été parfait le bonhomme. C'était juste génial", a-t-il renchéri, avant d'être coupé par Patrick Cohen, qui a dénoncé un "appel à la violence" (vidéo en tête d'article).

"Quand sur une antenne on fait profession de violence, ça veut dire qu'il y a quelque chose qui bascule", a réagi Manuel Valls, estimant être ciblé en qualité de "candidat qui représente l'autorité, la République, les valeurs qui sont celles de la gauche et de la France".

Dépôt de plainte

Après son agression survenue lors d'un déplacement de campagne, Manuel Valls a indiqué dans la soirée qu'il allait porter plainte contre le jeune homme, décrit par les proches de l'ex-premier ministre comme un "un jeune proche de l'extrême droite autonomiste bretonne".

"Il n'y a pas de violence possible en démocratie. Elle est inacceptable. La société a besoin de règles et d'interdits. Rien ne m'arrêtera. Je suis celui qu'on vise bien sûr car je suis celui qui peut gagner. Je ne me laisserai pas impressionner", a indiqué Manuel Valls au micro de France Inter.

Ci-dessous, la vidéo de l'incident survenu hier:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.