"Une voie normale", un documentaire en immersion dans le monde exceptionnel des cheminots en Tunisie

Publication: Mis à jour:
FILM
affiche film
Imprimer

"Une voie normale" est un documentaire de Erige Shiri, qui déroge de la normalité, faisant immersion dans le monde singulier des chemins de fer en Tunisie, un voyage commencé il y a trois années, à bord des trains du pays. Entretemps, des accidents se sont succédé, des faits divers atroces, des personnes ont perdu la vie sur ces trajets comme récemment à Jbel El Jloud. "C'est après cette tragédie qu'on s'est décidé de projeter le film, sachant qu'il n'est pas encore fini", a expliqué Dorra Bouchoucha, productrice du documentaire.

"L'idée du documentaire est née sur la route justement, en croisant Ahmed Mourad Khanfir", a confié Erige Shiri. Ahmed est l'un des personnages du documentaire et son collaborateur. Un homme jonglant entre le monde des cheminots et des arts. Une polyvalence qui fait de lui un cheminot hors normes.

Le but de cette oeuvre, à travers le dessin des parcours d'une mosaïque de personnages atypiques, "est de redonner de la valeur à un métier exceptionnel", a expliqué la réalisatrice.

Trois années à suivre ces cheminots hors pair, mais cette longue période n'a pas été voulue, mais résultait des autorisations et souvent des non autorisations des autorités pour pouvoir filmer. "On nous a mis des bâtons dans les roues pour réaliser ce documentaire", a déploré Dorra Bouchoucha.

Des trains qui dérivent

Entre le personnage charmant de Abee, avec son franc-parler, souvent cru, un jeune que le train a ramassé de l'égarement, qui décrit un travail qui l'a endurci, l'a rendu libre, rappeur aussi cherchant le bout de tunnel.
Celui de Najib, usé par la lassitude, observant le train de la vie passer tranquillement. Fitati qui ose dénoncer la corruption et les lacunes et qui le paye cher de la part de son administration.
Ahmed qui cherche ses voix(es), cheminot de père en fils, et artistes dans l'âme, et celui de Afef, la combattante qui a su arracher sa place dans un monde submergé d'hommes, le documentaire dresse un pavé de la Tunisie, post-révolution, des Tunisiens, qui aspirent, qui bricolent, parfois résignés, parfois combatifs, qui tantôt croient, tantôt désespèrent.

En arrière-plan, les défaillances de la société nationale de cheminot, son immobilisme, sa lenteur administrative, ses nonchalances, déconnectée de la réalité du terrain face à des dérives énormes comme des matériels non entretenus, des rails affaissés, etc.

"Vous croyez que les responsables au sein de la société prennent le train comme le petit peuple. Jamais, ils veulent pas risquer leur peau", s'exclame Fitati.

Comme contraste, des cheminots qui ont beaucoup donné pour le métier par passion, des vies passées en chemin: "On voit nos vies défiler, passer à travers les rails", explique Ahmed. Et avec elles, l'histoire de la Tunisie et des Tunisiens qui empruntent les chemins, portés par des trains qui couvrent tout le pays du nord au sud.

À mi-chemin

Le documentaire ne s'astreint pas à peindre le monde des cheminots mais émerge dans la vie de ceux qui font ce métier avec autant de sobriété que de légèreté. La réalisatrice tend à dépasser l'apparent pour fouiller au-delà du paraître mais à peine elle nous emporte dans ce voyage qu'elle refuse d'aller à port, laisse le voyageur seul à bord, juste muni de quelques signaux.

Subtilité ou lacune? Aurait-t-elle pu enlever quelques passages pour donner de l'ampleur à d'autres? Erige Shiri dit ne pas vouloir s'égarer des rails pour éviter la dérive, suivant le chemin conducteur qui est avant tout les cheminots.

Autrement, ce documentaire a montré une fois de plus combien cet univers est fascinant, porteur de multiples visages qui méritent d'être scrutés dans plus qu'un seul documentaire. Erige Shiri promet justement une suite.

LIRE AUSSI: Portait de Afef Mokbli, une des seulement quatre femmes conductrices de train en Tunisie

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
20 des plus beaux voyages en train à faire au Canada et dans le monde
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction