Huffpost Maroc mg

Décès de Cheikh Hamza, maître de la confrérie Qadiriyya Boudchichiya

Publication: Mis à jour:
CHEIKH HAMZA
DR
Imprimer

DÉCÈS - Cheikh Hamza, maître de la confrérie Qadiriyya Boudchichiya, s'est éteint. Son décès est survenu aux premières heures de ce mercredi 18 janvier.

Né en 1922 à Madagh, près de Berkane, Cheikh Hamza a grandi dans la zawiya Boudchichiya, où il a reçu une éducation religieuse. "Élevé dans la confrérie par le grand maître Sidi Abou Madienne, Cheikh Hamza a suivi un enseignement théologique classique. Son destin se dessine réellement en 1955 lorsque son père, Abbas, accède au rang de guide", écrivait le journaliste Youssef Aït Akdim pour Jeune Afrique.

En effet, à la mort de Sidi Abou Madienne en 1955, Cheikh Hamza reçut, en même temps que son père, l'héritage du "sirr" (le secret spirituel) et l’autorisation d’enseigner, mais refusa de devancer son père.

A la mort de son père, en 1972, Hamza est devenu le Cheikh de la confrérie Qadiriyya Boudchichiya.

Les regards sont désormais tournés vers son fils aîné Jamal, qui est pressenti pour lui succéder.

LIRE AUSSI: Maroc: Le MMVI a généré près de la moitié des recettes des musées nationaux en 2015