Ce parfumeur de la médina de Tunis propose une senteur "tak tak" pour les "samedis soir"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Quand Benoit Chamberland, globetrotter canadien, est arrivé en Tunisie et a fait le tour de la Médina, il ne s'attendait pas à trouver le marchand de parfum "le plus drôle de Tunis" comme il l'affirme.

Expliquant au globetrotter, comment faire du parfum, le vendeur énumère tous les parfums qu'il peut créer: "le jasmin, la fleur d'oranger, la rose, la bergamote... Chanel, Anaïs, Escada, Dolce Gabanna, Hugo Boss, Calvin Klein...Opium, mais ce n'est pas du hachich" indique le vendeur sur le ton de l'humour.

Poursuivant ce qu'il possède en rayon, le vendeur propose aussi une senteur aphrodisiaque: "On a aussi la fleur d'amour, pour le samedi soir, pour le Tak Tak, le Golo Golo, c'est de l'aphrodisiaque, du sex machine, du Bunga Bunga, la fleur de Berlusconi".

Quant au Jasmin, véritable institution en Tunisie, le vendeur présente son utilité: "Le symbole de la Tunisie, c'est le jasmin, pour faire de l'ambiance à la maison. Cela éloigne l'odeur des poissons et les moustiques, les frites-mayonnaise et le tabac", poursuit-il.

A l'image des vendeurs de la médina, ce parfumeur propose son produit avec un discours rodé, récité selon la langue du client. Un véritable humoriste qui a tout de même réussi à vendre son parfum.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.