Moody's prévoit une croissance de 3,5% en 2017 pour le Maroc

Publication: Mis à jour:
AGENCE MOODY S
youtube
Imprimer

ECONOMIE - "Malgré le contexte politique et social tendu de la région, le Maroc a su maintenir sa compétitivité dans plusieurs secteurs". Le rapport prévisionnel de l’agence de notation Moody’s pour les années 2017 et 2018 est pour le moins optimiste.

Prévoyant une reprise de la croissance pour l’année en cours, et dont le taux s’élèverait à 3,5% en 2017 et 4% en 2018, les analystes de l’agence basent leurs prévisions sur le caractère "beaucoup moins volatile" de l’activité agricole, sur la stabilisation des arrivées touristiques, et des entrées des IDE.

Concernant le déficit budgétaire, il devrait passer à 3% cette année et à 8% en 2018, contre 3,5% en 2016. À moyen terme, l'Etat pourrait réduire la dette publique à 60% du PIB contre 65% en 2015, tout en contenant la masse salariale à 10,5% du PIB.

Pour rappel, d’autres institutions ont prévu des taux de croissance similaires. Le FMI table sur 4,8%, tandis que Bank Al Maghrib et le Centre marocain de la Conjoncture fixent leurs prévisions respectivement à 4,2 et 4,1 %. La Banque mondiale, pour sa part, reste légèrement moins optimiste et prédit une croissance de 4% en 2017.

LIRE AUSSI: