Ce dirigeant de Hizb Ettahrir renie, publiquement, l'État tunisien

Publication: Mis à jour:
TAHRIR TUNISIA
Anis Mili / Reuters
Imprimer

Après avoir annoncé, au cours de la semaine dernière, avoir donné des consignes à ses jeunes militants pour qu’ils ne se soumettent plus aux ordres de la police dans le cadre d’une désobéissance sécuritaire, Hizb Ettahrir est au centre d'une nouvelle polémique.

Invité à la radio Jawhara FM, le dirigeant d’Ettahrrir, Mohamed Naceur Chouikh, a refusé de reconnaître, en direct, l’Etat tunisien: pour lui, l’Etat est juste une affaire d’ordre administratif. "La Tunisie existe, oui, elle existe sur le papier", a lancé l'invité en question.

Face à l’insistance de l’animateur – qui lui a posé un ultimatum; soit il reconnaissait l’Etat, le drapeau et la République, soit il quittait le plateau – Mohamed Naceur Chouikh a expliqué que son parti ne reconnait pas le régime républicain qu’il combat via un militantisme organisé qui ne s’inscrit dans aucune forme de violence. Selon le concerné, Hizb Ettahrir représente le parti le plus discipliné et celui qui respecte le plus les lois de la Tunisie.

Revenant sur le contenu de la dernière conférence de presse du parti, Naceur Chouikh a assuré que des responsables sécuritaires prennent pour cible des jeunes d’Ettahrir en les empêchant de mener à bien leur mission partisane qui vise, essentiellement, en la distribution de communiqués. De ce fait, ces mêmes jeunes ne céderont plus à ce genre de pratiques, selon ses dires.

En ce qui concerne la question de l’éventuel retour des terroristes tunisiens des zones de conflits, le dirigeant d’Ettahrir a indiqué que le sujet a pris une ampleur qui dépasse sa réelle dimension. Pour lui, les attaques terroristes qui sont survenues en Tunisie ont été commanditées et exécutées par des parties étrangères qui n’ont rien à avoir avec les djihadistes qui,eux, ne tuent personne.

Mohamed Naceur Chouikh a expliqué que le djihad doit être opéré au niveau des régions occupées, à l’instar de la Palestine et de la Syrie et que les Etats qui sont voisins avec ces deux pays, comme la Turquie, doivent prêter main forte à ces individus.

Hizb Ettahrir est un parti qui prône l'instauration de la charia (loi islamique). Il a été créé au début des années 1980 et n'a été légalisé qu'en 2012.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.