Huffpost Algeria mg

L'Ecole nationale du Trésor fin prête en 2018

Publication: Mis à jour:
89006336
DR
Imprimer

L'Ecole Nationale du Trésor (ENT), prévue par un décret exécutif de 2012, devrait être livrée en 2018, mais commencera à dispenser provisoirement des formations dans les locaux de l'Ecole nationale des impôts de Koléa dès le second semestre 2017, a appris l'APS auprès d'une responsable du ministère des Finances.

D'une capacité de 500 places pédagogiques et de 300 places en hébergement, cette future grande école spécialisée, basée à Tipaza, offrira dans une première étape des formations de perfectionnement et de recyclage de courte durée en direction des fonctionnaires des trésoreries des communes et des établissements de la santé, avance la sous-directrice de la formation au niveau de la Direction générale de la comptabilité au ministère, Mme Amel Hattab.

Selon le décret exécutif d'août 2012 portant création, organisation et fonctionnement de l'ENT, il s'agit d'un établissement public à caractère administratif (EPA) placé sous la tutelle du ministère des Finances et doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière.

"Le wali de Tipaza nous a informés que l'école sera livrée au cours de 2018. Mais grâce à la publication récente dans le journal officiel d'un arrêté interministériel fixant la classification de l'école et les condition d'accès aux postes supérieurs, l'ENT va pouvoir bientôt entamer ses formations", précise la même responsable.

Une fois son siège livré, l'école offrira trois types de formation d'une durée variant de six mois à deux ans.

Il s'agit de formations spécialisées, de formations préalables à la promotion de travailleurs ainsi que de formations préalables à l'occupation d'un emploi, et ce, outre les sessions de perfectionnement et de recyclage dont la durée n'excèdera pas un (1) mois.

Concernant les deux formations spécialisées, l'une sera d'une durée d'une (1) année et destinée, après concours, aux titulaires de licences dans six branches (sciences économiques, sciences commerciales, sciences financières, sciences de gestion, droit et planification) et ouvrira accès au poste d'inspecteur général à l'Administration du Trésor, de la comptabilité et des assurances.

Quant à la seconde formation spécialisée, elle sera accessible aux bacheliers, après concours, pour des études d'une durée de deux (2) années pour accéder au poste de contrôleur au niveau de la même administration, détaille la même responsable.

Ces formations seront, toutefois, proposées en fonction des postes budgétaires disponibles.

Ainsi, à la fin de la formation, l'emploi est assuré dans les postes budgétaires disponibles des trésoreries de wilaya, de la Trésorerie centrale ou de la Trésorerie principale, note Mme Hattab.

Pour ce qui est de la formation préalable à l'occupation d'un emploi, l'école offrira aux stagiaires de l'administration la possibilité de devenir titulaires après avoir suivi une formation allant de six à neuf mois.

Quand à la formation préalable à la promotion, elle offre à un agent de constatation une formation de six mois pour passer au grade de contrôleur, et à un inspecteur une formation de neuf mois pour passer au grade d'inspecteur principal.

L'ENT peut aussi organiser des examens professionnels, des conférences et des journées d'études au profit des fonctionnaires des administrations autres que celles du Trésor, comme elle pourra entreprendre des actions d'études et de conseil en matière de gestion financière et de comptabilité publique au profit des administrations et organismes publics.

Pour le financement de cette école, elle bénéficiera de subventions annuelles de l'Etat, de dons et legs et de toutes autres ressources se rapportant à son activités, sachant que toutes les formations offertes sont gratuites, l'établissement n'ayant pas un caractère commercial.

Le décret exécutif la régissant lui ouvre aussi la possibilité de création d'annexes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.