CAN 2017: Mahrez et M'Bolhi sauvent l'Algérie de la défaite face au Zimbabwe (2-2)

Publication: Mis à jour:
QSDSQD
Twitter
Imprimer

L'Algérie a concédé ce dimanche 15 janvier 2017 un nul face au Zimbabwe (2-2) au stade de Franceville, pour leur entrée en lice dans le groupe B de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2017 qui se déroule au Gabon.

Les Verts, qui ont montré deux visages lors de cette rencontre, peuvent remercier Mahrez, auteur d'un doublé (12e, 82e) mais surtout M'Bolhi, auteur de plusieurs arrêts décisifs. Les Warriors, qui ont largement dominé durant la première mi-temps, ont renversé la rencontre grâce à Mahachi (17e) et Mushekwi (29e) avant que l'Algérie ne reprennes les rênes du match en seconde période et égaliser.

Les Zimbabwéens sont rapidement entrés dans le match et l'Algérie a concédé un corner dès la 2e minute. Mais la première occasion dangereuse est l'oeuvre de Billiat à la 9' minute. La défense des Warriors dégageait un coup franc de Brahimi et Billia, parti en contre, a fait parler sa vitesse, éliminant dans la foulée Guedioura sur une feinte de frappe avant de décrocher un tir croisé, repoussé par M'Bolhi.

Sur le corner qui suit, le ballon est renvoyé par Mandi et Billiat réalise une puissante frappe flottante qui termine sur le poteau droit du portier algérien (10").

L'équipe du Zimbabwe dominait la rencontre et enchaînait les occasions franches.

La somptueuse frappe Mahrez ne suffit pas

Les Algériens n'ont pas tardé à riposter malgré la domination de leurs adversaires (12"). Islam Slimani conservait le ballon en plein axe avant de servir Mahrez sur la droite. Le Joueur africain de l'année, rentré dans la surface, a écarté la balle d'un crochet intérieur et tenté de son pied gauche une frappe enroulée qui a fini sur un poteau entrant, imparable pour Mkuruva.

Mais l'ouverture du score par les Fennecs n'a pas refroidi les Warriors, beaucoup plus offensifs face à des Verts qui peinaient à conserver leur avantage. Le Zimbabwe a rapidement repris le contrôle de la rencontre avant d'égaliser grâce à Mahachi, sur une frappe croisée à ras de terre venue tromper M'Bolhi (17").

Les poulains de Callisto Pasuwa, toujours aussi offensifs, poursuivaient leur domination avec l'inévitable Billiat (20" et 21"), qui a manqué de très peu de donner l'avantage à son équipe. Lancé en pivot à l'entrée de la surface, le numéro 20 des Warriors a frappé en force mais le gardien algérien a encore sauvé les Verts (23").

Les efforts du Zimbabwe ont fini par payer et l'Algérie a concédé un penalty. Le latéral Bhasera, qui a facilement éliminé Belkhiter sur le coté gauche, s'est fait retenir du bras et l'arbitre a logiquement sifflé la faute. Mushekwi place le ballon sur la gauche et prend M'Bolhi à contre pied (28").

Raïs, ce sauveur !

Les hommes de Georges Leekens gagnaient du terrain après avoir concédé ce second but mais ne parvenaient à se créer des occasions franches. Les Zimbabwéens profitaient des espaces laissés par les Algériens dans la construction de leur jeu pour tenter des contres-attaques, restées vaines grâce à des Verts plus vigilants désormais.

Les offensives algériennes sont restées muettes jusqu'à la fin de la première période, malgré des coups francs bien dangereux de Mahrez (40") et Ghoulam (44").

Au retour des vestiaires avec Meftah à la place de Belkhiter, les Fennecs semblaient beaucoup plus entreprenants, reprenant vite du terrain avec un tir non cadré de Brahimi (48") et la frappe déviée de Guedioura (51").

Le Zimbabwe a riposté à peine deux minutes plus tard par le biais de Billiat, qui élimine d'un crochet Mandi avant que sa frappe enroulée ne bute sur une exceptionnelle sortie de M'Bolhi.

Mais l'équipe algérienne n'a pas cessé de multiplier les occasions pour égaliser, comme la frappe à ras de terre de Brahimi (64"), de Mahrez (66"), Brahimi encore (68"), qui butent toutes sur Mkuruva et ses défenseurs.

Le Zimbabwe ne parvenait même plus à sortir le ballon de sa moitié de terrain, subissant une pression de plus en plus lourde de la part des Algériens. Déterminés à égaliser, ces derniers manquaient de précisions et d'efficacité ... Ou de chance après un penalty non sifflé au profit de Mahrez sur une mauvaise sortie du portier adverse et le mauvais dégagement de Muroiwa qui finit sur la barre transversale.

Mahrez égalise

Les Warriors ont tout de même réussi à se dégager de la pression des Verts. Ils ont une fois de plus failli aggraver le score (81").
Sur un raté de Meftah sous la pression de Malajila, le zimbabwéen s'est retrouvé seul face à M'Bolhi, plaçant son ballon mais le gardien algérien a encore répondu présent.

La réplique algérienne vient une minute plus tard sur un retournement de situation. Riyad Mahrez s'est avancé à 25 mètres du but adverse, décrochant une frappe flottante qui a surpris Mkuruva et permis à l'Algérie de revenir.

De quoi encourager les Verts à aller chercher la victoire face à des Zimbabwéens désormais dépassés en défense. Et les poulains de Leekens se sont vus procurer une occasion en or quand Mkuruva ratait sa prise de balle devant Slimani. L'attaquant algérien a remis en retrait sur Brahimi, dont la frappe, centrée, a malheureusement fini dans les mains du portier.

L'Algérie et le Zimbabwe totalisent désormais 1 point chacun dans le groupe B, occupant la première place en attendant la rencontre Tunisie-Sénégal.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.