Huffpost Maroc mg

Développement durable: Le gouvernement bruxellois va soutenir un projet au Maroc

Publication: Mis à jour:
BIANCA DEBAETS
La secrétaire d’État bruxelloise à la Coopération au développement Bianca Debaets. | DR
Imprimer

DÉVELOPPEMENT DURABLE - Le gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale a sélectionné un projet de développement durable dans la région de Rabat-Kénitra auquel il a décidé d’accorder son soutien dans le cadre de la coopération entre les deux régions.

Selon un communiqué du gouvernement bruxellois, la ministre de l’Environnement Céline Fremault et la secrétaire d’État bruxelloise à la Coopération au développement Bianca Debaets ont décidé de soutenir ensemble ce projet qui "met en avant l’égalité homme/femmes et l’atténuation des changements climatiques".

Le projet sélectionné concerne des femmes, actrices de l’économie sociale et verte, coordonné par Handicap International. Il propose d’accompagner 120 femmes issues de catégories vulnérables (victimes de violence, mères célibataires, femmes handicapées, etc.) des villes de Rabat, Salé et Kenitra dans leur processus d’autonomisation économique et social, en les soutenant de la formalisation à la réalisation de leur projet professionnel.

Il a été lancé sur la base d’un appel à projets à des ONG reconnues par la Direction générale de la coopération au développement et à l'aide humanitaire relevant du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Un appel à projets

Ce projet a été retenu en tenant compte notamment "du degré de faisabilité et de pertinence, de l’efficacité, de la gestion de la durabilité, de la dimension du genre ou encore de la dimension climatique", explique la même source.

"Le financement climatique international, via notamment cet appel à projets, vient s’ajouter à l’effort global de la Région bruxelloise dans la lutte contre les changements climatiques. Je suis ravie que les régions du Nord, telles qu’ici Bruxelles, puissent contribuer à leurs obligations internationales au travers de projets bilatéraux pertinents", a précisé la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault citée dans le communiqué.

La secrétaire d’État bruxelloise à la Coopération au développement Bianca Debaets s’est, elle, dite ravie "de pouvoir travailler avec des ONG dont le sérieux et l’expérience ne sont plus à prouver".

"Grâce à leur vécu, elles pourront encadrer ces femmes et ces hommes pour des projets qui auront une incidence sur la vie de tous les jours. Il est aussi important que ce genre de projets s’inscrivent dans la durée en étant portés par un maximum de personnes sur place", a-t-elle ajouté.

La coopération entre les régions de Bruxelles-capitale et de Rabat est régie par plusieurs accords bilatéraux sous le cadre général d’une convention de coopération et de partenariat signée le 4 septembre 2001.

Les deux régions échangent régulièrement des visites entre acteurs régionaux et opérateurs économiques.

La région de Bruxelles-Capitale dispose également d’une représentation économique et commerciale à Rabat.

LIRE AUSSI: Un Marocain sourd-muet couturier pour les pompiers de Bruxelles

Sur le web