Huffpost Maroc mg

Fuite de gaz: comment éviter le drame?

Publication: Mis à jour:
HOTERY BUTANE BURNER HEAD
Fuite de gaz: comment éviter le drame? | Mark/Flicker
Imprimer

SANTE PUBLIQUE - Face au nombre élevé de décès dus au monoxyde de carbone relevé ces derniers temps, le ministère de la Santé a appelé à la vigilance, à travers la prise d’une série de mesures primordiales.

Recommandations du ministère

Le ministère de la Santé prévient, dans un communiqué parvenu jeudi et relayé par la MAP, qu’en cas d’intoxication:
  • Il est nécessaire de bien aérer le lieu en ouvrant les portes et les fenêtres, Arrêter la source de production du monoxyde de carbone,
  • Extraire la victime du lieu de l’intoxication,
  • Eloigner toute autre personne
  • Appeler le centre Anti poison sur le numéro de téléphone économique 0801000180.
  • De nombreux cas recensés

Le centre Anti poison et de pharmacovigilance du Maroc relevant du Ministère de la Santé, "a enregistré ces dernières semaines de nombreux cas de décès dus au monoxyde de carbone, malgré les campagnes de sensibilisation et les messages de prévention diffusés chaque année par les médias", rappelle la même source.

Ces incidents surviennent accidentellement à domicile pendant la période de froid. En cause des "appareils de chauffage et ceux de production d’eau chaude qui fonctionnent avec le gaz butane et des dispositifs de chauffage traditionnel utilisant le charbon de bois".

Dans la majorité des cas d’intoxication par le monoxyde de carbone, "ces appareils ne sont pas utilisés dans de bonnes conditions", en raison d'un manque d’aération des maisons, de la fermeture des portes et fenêtres pour garder l’espace de vie au chaud et du chauffage au maximum de la salle de bain, outre l’utilisation de matériel défectueux ou mal installé.

Des drames qui s'enchainent

Mercredi matin quatre jeunes de nationalité tchadienne, étudiants à l'Université Hassan 1er, ont été retrouvés morts par asphyxie au gaz butane dans leur appartement à Settat.

Un drame survenu quelques jours après que six membres d'une même famille, dont deux fillettes de 6 et 8 ans, aient trouvé la mort à Khémisset, par asphyxie. En cause, une fuite de gaz butane provenant d'un chauffe-eau, ont indiqué les autorités locales.


LIRE AUSSI: