Huffpost Maroc mg

Maroc: Symbole de la lutte contre le cancer, Dalal Rachid n'est plus

Publication: Mis à jour:
DALAL
Symbole de la lutte contre le cancer, Dalal Rachid n'est plus | Facebook / Al Akhawayn
Imprimer

DISPARITION - Elle était devenue le symbole de l'espoir pour toute une génération. Dalal Rachid, la jeune étudiante marocaine qui avait été contrainte de quitter Al Akhawayn pour mener sa lutte contre un cancer des os, n'est plus.

Celle dont le sourire illuminait le visage en toutes circonstances et qui avait réussi à attirer l'attention de nombreuses personnes sur le quotidien des cancéreux au Maroc, notamment à travers sa page Facebook "Smile to Fight" (Souris pour lutter), s'est éteinte dimanche 8 janvier à l'âge de 21 ans.

Selon l'université Al Akhawayn, Dalal Rachid a tiré sa révérence dans l'après-midi, aux alentours de 16H00. "J'ai rendu visite à sa famille ce soir et j'ai présenté les condoléances à son père au nom de l'université. Le président, qui est actuellement en voyage d'affaires aux États-Unis, a également parlé au père de Dalal", a indiqué Cherif Bel Fekih, directeur exécutif pour la communication, le développement et la recherche de l'établissement dans un message publié dimanche soir sur Facebook.

L'annonce de sa disparition en a ému plus d'un. Plusieurs internautes ont tenu à lui rendre hommage sur Twitter et Facebook.

Avec sa page "Smile to fight" qui compte près de 30.000 abonnés, Dalal voulait raconter le cancer autrement.

"Mon nom est Dalal et je lutte actuellement contre le sarcome d'Ewing (ndlr: une forme de cancer des os qui touche principalement les enfants et les jeunes adultes). Mon but est de faire du cancer une partie de ma vie, et non de résumer ma vie au cancer", indiquait-elle dans la présentation de sa page.

"Je ne m'attendais pas à un tel soutien. Certaines personnes m'écrivent des messages très bienveillants et d’autres prennent même le temps de partager leur propre histoire avec moi", confiait-elle au magazine Illi en avril 2015.

Pour la soutenir dans son combat, des élèves d'Al Akhawayn lui avait écrit une chanson qu'ils avaient tourné en clip.

Plus récemment, en octobre dernier, la jeune combattante expliquait ne pas avoir écrit sur sa page Facebook depuis 196 jours, à cause des nombreux rendez-vous cliniques auxquels elle devait se soumettre pour soigner sa maladie. Elle demandait aussi à ses lecteurs ne pas se laisser abattre et de continuer le combat contre le cancer.

"N'oubliez pas que vous êtes le leader et que sans vous tout est inutile. Il est normal de se sentir des fois déprimé, ce combat n'est pas du tout facile, mais il n'est pas acceptable pour vous d'abandonner", écrivait-elle alors.

Selon le responsale d'Al Akhawayn, les funérailles de Dalal ont eu lieu ce lundi 9 janvier, à la prière d'Ad Doh, au cimetière de Nahda à Rabat. La toile marocaine est aujourd'hui encore sous le choc de devoir dire adieu à ce petit bout de femme, à cette battante qui, fidèle à son slogan, s'est battue avec le sourire... jusqu'au bout.

LIRE AUSSI: