Yémen: 18 morts dans des combats près du détroit stratégique de Bab al-Mandeb

Publication: Mis à jour:
YEMEN
Houthi militants patrol the site of a parade held by newly recruited Houthi fighters before the fighters head to the frontline to fight against government forces, in Sanaa, Yemen January 5, 2017. REUTERS/Khaled Abdullah | Khaled Abdullah / Reuters
Imprimer

Onze rebelles Houthis et sept militaires, dont un général, ont été tués samedi dans des combats près du détroit stratégique de Bab al-Mandeb, dans le sud-ouest du Yémen, ont indiqué des responsables de l'armée loyaliste.

Les forces fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont lancé une opération destinée à déloger les rebelles de la région de Dhubab, à 30 km du détroit qui relie la mer Rouge à l'océan Indien et par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, ont expliqué ces sources.

Des renforts sont arrivés d'Aden, la grande ville du sud du pays contrôlée par les loyalistes qui ont aussi bénéficié du soutien aérien de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite.

Un général de l'armée régulière a été abattu en début de soirée par les tirs d'un sniper rebelle, selon les responsable des forces loyalistes.

Outre les 18 morts, les combats ont fait de nombreux blessés des deux côtés, sans permettre aux forces loyalistes de repousser les Houthis qui menacent la navigation maritime, selon les mêmes responsables militaires.

En septembre et en octobre, deux navires de guerre américains et un navire émirati ont été la cible d'attaques de missiles menées depuis des territoires rebelles dans cette zone.

Les troupes progouvernementales avaient pris en octobre 2015 le contrôle de Bab al-Mandeb, avant que les rebelles ne s'emparent en février 2016 de zones proches de ce passage maritime.

La guerre au Yémen a fait plus de 7.000 morts depuis mars 2015, selon l'ONU. Toutes les tentatives de résoudre le conflit par la négociation ont échoué jusqu'à présent.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.