Huffpost Algeria mg

Accidents de la route: 10 morts à Ghardaïa et Mascara

Publication: Mis à jour:
DEUXMORTSETDEUXBLESSESDANSUNACCIDENTDELACIRCULATIO
DR
Imprimer

Sept personnes ont trouvé la mort et une autre a été grièvement blessée dans un accident de la route survenu samedi en début d'après-midi à 170 km au nord-Est de Ghardaïa, a appris l'APS auprès de la Protection civile.

L'accident s’est produit sur le chemin de wilaya No 33, entre Guerrara et El Hadjira, à la frontière administrative entre Ghardaïa et Ouargla, lorsqu'un véhicule utilitaire est entré en collision frontale avec un semi-remorque, a précisé la même source.

Il a provoqué la mort sur place de sept personnes qui étaient à bord du véhicule utilitaire, dont les corps ont été transportés vers des structures sanitaires de Guerrara et Hadjira, a indiqué la source.

Le chauffeur du camion, grièvement blessé, à été, lui, évacué vers l’hôpital de Guerrara le plus proche du lieu de l’accident, selon la protection civile de Ghardaïa.

Il a fallu utiliser un matériel de désincarcération par les équipes combinées de Guerrara et Hadjira pour extraire les corps déchiquetés des victimes ainsi que le chauffeur du camion semi remorque blessé, a-t-on ajouté.

Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.

3 morts à Mascara, 10 à M'sila

Plus tôt dans la journée, 3 personnes ont été tuées et 6 autres blessées dans un autre accident de la route, survenu dans la wilaya de Mascara, rapportait le quotidien arabophone El Khabar, citant les services de la Protection civile.

Cet accident est survenu à 10H du matin entre les deux communes Maoussa et Mascara, suite à une collision entre un véhicule touristique et un taxi.

La route algérienne n'était pas à ses premières victimes puisque 9 personnes avaient été tuées très tôt ce samedi matin dans la wilaya de M'sila, après le renversement d'un bus de transports de voyageurs desservant la ligne Alger-Biskra.

Les personnes décédées sont cinq (5) femmes âgées entre 20 et 70 ans, trois (3) hommes et un (1) enfant, a détaillé protection civile, affirmant que les 12 blessés, qui se trouvaient dans un état jugé "grave", ont été évacués vers l'hôpital Bachir Rezig de Boussaâda.

Le colonel EL Bachir Salhi, cité par l’APS, a indiqué qu’en attendant les conclusions des experts de l’Institut national de criminalistique et criminologie (INCC) de la Gendarmerie de Bouchaoui (Alger), les premières informations recueillies sur le site de l’accident indiquent que la perte de contrôle du conducteur du bus était derrière ce sinistre.

Selon le quotidien El Khabar, le bilan est passé à 10 morts après la découverte par les éléments de la Protection civile de restes d'un nouveau-né.

Au total, 20 personnes ont été tuées et 14 autres blessées lors de cette journée tragique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.