Ces restaurateurs tunisien et irakien donnent des repas gratuits à ceux qui n'ont pas d'argent à Montréal (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Qui a dit que l'humanité s'éteignait à petit feu?

Sûrement pas les habitants de Montréal.

Le restaurant "Marché Ferdaous" situé au centre-ville de Montréal à la rue Sainte-Catherine, proposent à ceux qui n'ont pas d'argent de se restaurer gratuitement.

A l'origine de cette idée, le propriétaire des lieux, Yahya Hashemi un Irakien vivant au Canada et le chef restaurateur, le Tunisien Abdelkader Bejaoui.

Selon le Journal de Montréal, le restaurant -qui se situe juste en face d'une Église, où logent plusieurs Sans Domicile Fixe- offrirait en moyenne 5 à 6 repas gratuit par jour. "Ce n’est pas un sandwich gratuit qui va nous mener à la faillite" a affirmé Abdelkader au média canadien.

"Il y a deux mois, nous avons déposé une affiche qui dit que n'importe quelle personne qui a faim, qui veut manger et qui n'a pas d'argent, peut venir manger gratuitement sur le compte du restaurant" indique Yahya Hashemi à la chaîne MABI TV, la télévision des Marocains au Canada.

"Certaines personnes n'ont pas assez d'argent pour payer le sandwich au complet, alors ils nous demandent s'ils peuvent seulement payer une partie et je leurs dit qu'il n'y a pas de problèmes" a affirmé le propriétaire irakien de l'établissement.

"Grâce à Dieu, nos valeurs et nos traditions nous obligent à aider autrui" indique Abdelkader Béjaoui, avant d'ajouter "c'est comme ça que nous avons été éduqués".

"Lorsque quelqu'un te dit qu'il n'a pas de quoi manger ou qu'il a faim, même une pierre peut avoir de la compassion" dit-il.

"Lorsque l'on donne à manger à quelqu'un, on se sent heureux, c'est dans nos traditions arabes" conclut Yahya Hashemi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.