Suspension de la vitamine D: Le Maroc n'est pas concerné

Publication: Mis à jour:
BABY
Suspension de la vitamine D: Le Maroc n'est pas concerné | Brooke Auchincloss
Imprimer

SANTÉ PUBLIQUE - Mercredi, le ministère français de la Santé a annoncé avoir engagé une procédure de suspension de la commercialisation de l'Uvestérol D. Une "mesure de précaution" décidée après la mort d'un nourrisson de dix mois, le 21 décembre dernier par "arrêt cardio-respiratoire".

Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le bébé avait reçu une dose d'Uvestérol D contre la carence en vitamine D. "Les conclusions des investigations disponibles à ce jour mettent en évidence un lien probable entre le décès et l’administration de l'Uvestérol D", a expliqué l'agence dans un communiqué.

"L'intérêt de la supplémentation en vitamine D n'est pas remis en cause. Seule la spécialité Uvestérol D administrée avec une pipette est concernée. D’autres spécialités contenant de la vitamine D sont disponibles pour les nourrissons", a-t-elle souligné.

Cette spécialité n'existe pas au Maroc

Au Maroc, les bébés présentant des carences similaires continuent à recevoir des traitements en vitamine D. Cependant, pas de panique. La spécialité remise en cause en France n'existe pas. C'est ce qu'affirme Omar Bouazza, à la tête de la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP), chargée de la régulation du secteur et relevant du ministère de la Santé, joint ce jeudi par le HuffPost Maroc.

Selon le responsable, le Maroc n'est définitivement pas concerné. "Comme expliqué dans le rapport de l'agence française, c'est le mode d'administration avec la pipette qui pose problème. Au Maroc, on n'a pas recours à la pipette. Cette spécialité n'existe pas".

"Au Maroc, la vitamine D est administrée aux nourrissons sous forme de gouttes", a-t-il expliqué.

De plus, l'Uvestérol D en soi n'est pas commercialisée au Maroc, souligne Omar Bouazza, rappelant qu'en France le produit est sous surveillance depuis 2006, principalement à cause des fausses routes qu’il peut occasionner chez les nourrissons.

LIRE AUSSI: