Dans quels pays opèrent les casques bleus marocains?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ARMÉE - Les opérations de maintien de la paix de l'ONU sont régulièrement prises pour cible lors de conflits armés. Mardi 3 janvier, deux casques bleus marocains sont morts en Centrafrique après avoir été attaqués par des hommes non identifiés. Deux autres ont été blessés, dont un grièvement.

Ces soldats faisaient partie d'un contingent du royaume envoyé en Centrafrique dans le cadre de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca), lancée en 2014.

760 soldats et deux experts militaires marocains ont rejoint les rangs de la Minusca, selon les chiffres de l'ONU datant du 31 août 2016. Leur mission: stabiliser la situation dans les principales villes du pays et contribuer au rétablissement de l’autorité de l’État.

En Centrafrique, où le Maroc a déjà perdu un casque bleu en avril dernier, le royaume fait partie des pays ayant envoyé le plus de soldats, derrière le Rwanda (1299), l'Egypte (1164), le Pakistan (1137), le Bangladesh (1084), le Cameroun (1046), la Mauritanie (887), le Burundi (858), le Congo (776) et la Zambie (774).

Mais les casques bleus marocains ne sont pas seulement présents dans ce pays. Deux autres missions onusiennes comptent en leur sein des membres des forces armées royales.

839 Marocains (836 soldats et 3 experts militaires) sont ainsi actifs au sein de la Monusco, la mission de l'ONU en République démocratique du Congo, créée en 1999. Avec près de 20.000 soldats en provenance d'une cinquantaine d'Etats, cette opération de maintien de la paix est la plus importante au monde.

Enfin, et dans une moindre mesure, le Maroc est présent au sein de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) avec quatre soldats et deux experts, après le retour de près de 700 soldats. Lancée en 2004, cette mission devrait en effet s'achever en juin 2017.

Contrairement à d'autres pays, le Maroc ne compte aucune force de police dans les missions onusiennes. En tout, plus de 95.000 casques bleus en provenance de plus de 110 pays sont répartis dans le monde entier.

LIRE AUSSI: Deux militaires marocains tués dans une attaque en Centrafrique

Suggérer une correction