Huffpost Tunisie mg

Le Tribunal Administratif rejette la révocation de deux membres de l'Instance Vérité et Dignité, celle-ci l'ignore

Publication: Mis à jour:
BEN SEDRINE
Facebook/IVD
Imprimer

En dépit du verdict du Tribunal administratif rejetant l’évincement des membres de l’Instance vérité et dignité (IVD) Mustapha Baâzaoui et Lilia Bouguirra, la présidente de l’Instance, Sihem Ben Sedrine a refusé, mardi 3 janvier 2017, de recevoir les deux concernés au siège de l’Instance.

Le verdict du Tribunal administratif a été transmis à Ben Sedrine via un huissier notaire et l’intéressée a été mise au courant du fait que les deux membres qu’elle avait limogé, il y a quelques mois de cela, devaient reprendre leurs fonctions au sein de l’Instance.

Ceci n’est pas la première fois où la présidente ignore, ouvertement, les verdicts du Tribunal administratif; en avril dernier, Sihem Ben Sedrine a refusé au vice-président de l’Instance, Zouhaier Makhlouf, de réintégrer l’instance. A l’époque, le concerné avait assuré avoir été physiquement agressé par l’un des fonctionnaires de l’Instance sous les ordres de sa présidente.

Quelques semaines plus tard, l’Instance s’est retrouvée au coeur de la polémique au niveau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) après que sa présidente fût absente de la plénière dédiée au vote pour le budget de l’IVD. Après un report, le vote avait eu lieu et les députés ont préféré accorder un budget à l’Instance inférieur de celui réclamé par Ben Sedrine.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.