Yémen: 11 civils tués dans des bombardements et des raids aériens

Publication: Mis à jour:
YEMEN
Khaled Abdullah / Reuters
Imprimer

Onze civils, dont cinq membres d'une même famille, ont été tués dans des bombardements et des raids aériens au Yémen, pays déchiré par la guerre depuis plus de 21 mois, ont indiqué lundi des sources loyalistes et rebelles.

Cinq membres d'une même famille ont péri dimanche dans un village de la province de Marib, à l'est de la capitale Sanaa, lorsque leur maison a été touchée par un raid de l'aviation de la coalition arabe, a indiqué à l'AFP une source militaire loyale au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Le raid a été mené à Wadi Habab, dans la région de Sarwah, l'un des principaux fronts de guerre entre les forces pro-Hadi et les rebelles chiites Houthis, ont précisé les rebelles en confirmant sur leur site sabanews.net la mort de cinq membres de la famille de Mohammed Mahboubi.

La même agence rebelle a également fait état de deux civils tués dans un raid aérien lundi dans la province de Hodeida (ouest).

En outre, quatre civils, dont trois enfants, ont été tués dimanche dans trois quartiers de Taëz (sud-ouest), visés par des obus tirés par les rebelles qui font le siège de cette ville, la troisième du Yémen, selon des responsables provinciaux et des sources médicales.

Les civils paient un lourd tribut dans la guerre au Yémen, qui a fait plus de 7.000 morts et près de 37.000 blessés depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe qui appuie les forces pro-gouvernementales, selon l'ONU.

Des ONG accusent régulièrement l'aviation de la coalition arabe sous commandement saoudien de commettre des bavures contre des civils.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.