Statut d'auto-entrepreneurs: Le Maroc s'attend à 100.000 inscriptions en 2017

Publication: Mis à jour:
ENTREPRENEUR
Statut d'auto-entrepreneurs: Le Maroc attend 100.000 inscriptions en 2017 | Shutterstock / Dragon Images
Imprimer

ENTREPRISE - Le ministère de l'Industrie voit les choses en grand. Alors qu'un peu plus de 40.000 demandes d'inscriptions au statut d'auto-entrepreneur ont été enregistrées en 2016, première année de la mise en oeuvre de ce nouveau régime, le département de Moulay Hafid Elalamy prévoit d’atteindre les 100.000 auto-entrepreneurs par an à partir de 2017.

Pour booster le nombre d'inscriptions, le ministère entend notamment intégrer les auto-entrepreneurs aux écosystèmes lancés dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI).

Dans un communiqué relayé par la MAP, le ministère indique que les filières de la collecte et du recyclage des déchets pour la plasturgie, des matériaux de construction, des industries mécaniques et métallurgiques, de la chimie-parachimie et du textile et cuir prévoient d’intégrer les artisans, couturiers et sous-traitants pour les marques.

Le ministère veut ainsi faire du statut d'auto-entrepreneur "un levier d’intégration de l’informel", l’objectif visé étant "d’absorber plus que ne crée annuellement" ce secteur. Selon le Haut commissariat au plan, le nombre d'entreprises informelles augmenterait en moyenne de 19.000 unités chaque année.

Il s'agit également de permettre aux personnes optant pour l’indépendance "de sortir d’une précarité administrative permanente et de bénéficier d’une meilleure perception dans la société en tant que travailleurs indépendants légaux", note le ministère.

Aujourd'hui, près de 85% des auto-entrepreneurs enregistrés au Maroc exercent leurs activités de manière permanente et près de la moitié des inscrits travaillent à domicile.

Les inscriptions concernent l’ensemble du territoire, mais plus de 50% des souscripteurs sont installés dans les régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. Le secteur du commerce absorbe le plus d'auto-entrepreneurs (45%), suivi des services (27%), de l’industrie (24%) et de l’artisanat (4%).

Depuis le lancement officiel de ce nouveau régime en octobre 2015, plus de 3.800 agences de Barid Al Maghrib et de six autres banques ont été équipées pour recevoir les dossiers d’enregistrement et de remise des cartes d’auto-entrepreneurs.

Selon le dispositif législatif adopté en 2013, l’auto-entrepreneur est toute personne physique exerçant, à titre individuel, une activité industrielle, commerciale et artisanale, ou prestataire de services, dont le chiffre d’affaires annuel encaissé ne dépasse pas 500.000 dirhams pour les activités industrielles, commerciales et artisanales et 200.000 dirhams pour les prestations de services.

LIRE AUSSI: