Huffpost Algeria mg

Décès de nouveaux-nés à l'hôpital de Batna: cause naturelle, selon le directeur de l'EHS

Publication: Mis à jour:
NATALITY
TO GO WITH AFP STORY BY BOUREIMA HAMABabies are seen in incubators at the maternity of Niamey on April 24, 2014. Niger's government and humanitarians fight against the very high maternal mortality in Niger, a poor country with the highest fertility in the world. AFP PHOTO/ BOUREIMA HAMA (Photo credit should read BOUREIMA HAMA/AFP/Getty Images) | BOUREIMA HAMA via Getty Images
Imprimer

L’Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) mère-enfant "Meriem Bouâtoura" de Batna n’a pas connu de virus dangereux et tous les cas de décès de nouveau-nés enregistrés en décembre sont naturels, a affirmé son directeur El Mekki Chouchène.

L’EHS n’a accueilli durant cette période aucun cas de ressortissante étrangère, a ajouté samedi, le même responsable dans une conférence de presse qualifiant d’infondées la rumeur relative à l’apparition d’un virus transmis par une ressortissante malienne ayant accouché dernièrement à l’établissement.

Une plainte contre x a été déposée auprès du tribunal de Batna par l’établissement à la suite de cette rumeur tendancieuse, a ajouté la même source.

Selon son responsable, l’EHS a enregistré en décembre 1.540 naissances et 42 cas décès de nouveau-nés âgés entre 0 et 28 jours pour des causes naturelles multiples dont des déformations congénitales, des accouchements précoces et infections bactériologiques des mamans.

Chaque femme enceinte admise à l’établissement subit aussitôt des analyses qui permettent aux médecins de déceler toutes maladies contagieuses, a ajouté M. Chouchène assurant que l’EHS dispose de tous les moyens matériels et humains lui permettant de faire face en temps à tout imprévu.

En dépit de la pression dont il fait l’objet, l’EHS "Meriem Bouâtoura" qui accueille des femmes de toutes la wilaya, des wilayas voisines et des cas délicats transférés d’urgence par les cliniques privées, a enregistré un taux de mortalité de nouveaux-nés de 26,4 pour 1000 qui est inférieur à la moyenne nationale de 27 pour 1000, affirme son directeur.

L’EHS enregistre en moyenne 85 accouchements toutes les 24 heures et ce chiffre passe à 100 durant la période d’été allant de mai à septembre, ajoute M. Chouchène qui assure que l’établissement n’a connu depuis le début de l’année en cours que la mort de 3 femmes toutes admises dans des états très critiques.

L’établissement dispose d’un staff de médecins en gynécologue-obstétrique et pédiatrie et de 3 spécialistes en épidémiologie.

Il a accueilli durant 2015 près de 16.000 femmes enceintes et son service de nouveau-nés reçoit quotidiennement entre 150 et 200 mamans. Tous les vaccins pour nouveaux-nés sont systématiquement assurés et aucune perturbation des approvisionnements en vaccin n’a été enregistrée par cet EHS, assure encore son directeur.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.