Le nouveau Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres appelle à faire de 2017 "une année pour la paix"

Publication: Mis à jour:
ANTONIO GUTERRES
United Nations Secretary-General-designate Mr. Antonio Guterres of Portugal speaks to members of the media after being sworn in at UN headquarters in New York, U.S., December 12, 2016. REUTERS/Lucas Jackson | Lucas Jackson / Reuters
Imprimer

ONU - Le nouveau Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a appelé dimanche à faire de la paix une “priorité absolue” en 2017, une année qu’il souhaite être “pour la paix”.

Antonio Guterres est entré officiellement en fonction ce 1er janvier. Il succède à Ban Ki-Moon qui a occupé ce poste pendant 10 ans.

“En ce Jour de l’An, je vous demande à tous de prendre avec moi cette résolution : Engageons-nous à faire de la paix notre priorité absolue”, a déclaré Guterres dans son premier message en tant que neuvième Secrétaire général de l’Onu.

La question de comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits, et des guerres interminables est un sujet qui “pèse sur le coeur” du nouveau chef de l’Onu.

Les conflits que connait le monde aujourd’hui, a-t-il dit, sont une “force meurtrière” qui décime les civils. “Des femmes, des enfants, des hommes sont tués ou blessés, forcés à l’exil, dépossédés et démunis. Même les hôpitaux et les convois humanitaires sont pris pour cible”, a regretté ce dernier.

Un tableau sombre de la réalité du monde

Les guerres actuelles ne produisent que des perdants, selon Guterres. Des milliards de dollars sont dépensés, détruisant des sociétés et des économies entières et alimentant des méfiances et des peurs qui se transmettent de génération en génération, a-t-il dit.

Il a déploré aussi que “des régions entières sont déstabilisées, et la nouvelle menace du terrorisme global plane sur nous tous”.

En dressant ce tableau sombre de la réalité du monde, Guterres a appelé à faire de 2017 “l’année où nous tous – citoyens, gouvernements et dirigeants – aurons tout fait pour surmonter nos différences”.

“De la solidarité et la compassion dans notre vie quotidienne, au dialogue et au respect quels que soient les clivages politiques … Des cessez-le-feu sur le champ de bataille aux compromis à la table des négociations pour parvenir à des solutions politiques". Tels sont les propositions du nouveau secrétaire général pour mettre fin aux conflits, et instaurer la paix qui “doit être notre objectif et notre guide”.

“Tout ce que nous valorisons en tant que famille humaine – la dignité et l’espoir, le progrès et la prospérité – dépend de la paix. Mais la paix dépend de nous”, a souligné Antonio Guterres.

“Faisons de 2017 une année pour la paix”, a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:Antonio Guterres, futur SG de l'ONU: Bonne nouvelle pour le Maroc?