Bagdad: un double attentat fait au moins 18 morts sur un marché

Publication: Mis à jour:
BAGDAD
Iraqis look at the aftermath following a double bomb attack in a busy market area in Baghdad's central al-Sinek neighbourhood on December 31, 2016. Baghdad has been on high alert since the start on October 17 of an offensive, Iraq's largest military operation in years, to retake the northern jihadist stronghold of Mosul / AFP / SABAH ARAR (Photo credit should read SABAH ARAR/AFP/Getty Images) | SABAH ARAR via Getty Images
Imprimer

Au moins 18 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées samedi dans un double attentat à la bombe sur un marché de Bagdad, la pire attaque depuis plus de deux mois dans la capitale irakienne, a-t-on appris auprès de sources policières.

"Il y a 18 morts et 38 blessés", a déclaré un colonel de la police à l'AFP, tandis qu'un haut responsable du ministère de l'Intérieur irakien a avancé un bilan de 19 morts et 45 blessés.

Le dernier attentat d'envergure à Bagdad s'était produit mi-octobre, lorsqu'un kamikaze s'était fait exploser au milieu d'une cérémonie de condoléances dans un quartier chiite, tuant au moins 34 personnes.

Le double attentat de samedi a eu lieu sur le marché de mi-gros d'Al-Sinek, dans le centre de Bagdad, à une heure matinale où vendeurs et acheteurs sont nombreux.

Il n'a pas été revendiqué, mais le groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI) revendique la majorité des attentats suicide et des attentats à la bombe commis à Bagdad et dans le reste du pays.

Sur le plan militaire, l'EI se bat notamment à Mossoul, dans le nord du pays, contre les forces de sécurité irakiennes. Mossoul est la deuxième ville d'Irak et le dernier bastion des jihadistes dans le pays.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.