Huffpost Algeria mg

10 Algériens qui ont brillé en 2016

Publication: Mis à jour:
QSDSQD
DR
Imprimer

En sports, en sciences comme en cinéma, certains Algériens ont bien su se démarquer cette année dans leurs domaines respectifs.

Outre Riyad Mahrez et son exceptionnelle saison avec Leicester City, les athlètes algériens et leurs performances historiques aux Jeux olympiques et paralympiques 2016, plusieurs autres, dont des chercheurs, ont brillé.

Le HuffPost Algérie en sélectionne une liste - non exhaustive - de 10 Algériens, dont quatre chercheurs, qui ont brillé en 2016.

  • 1
    Riyad Mahrez
    ADRIAN DENNIS via Getty Images
    Champion d'Angleterre lors de la saison 2015-2016 avec son club Leicester City, l'international algérien a réalisé une exceptionnelle saison. Avec 18 buts et et 11 passes décisives en 39 matches, il est le premier joueur africain à remporter le trophée du "meilleur joueur de l'année en Premier League", en avril dernier. Annoncé à maintes reprises sur le départ durant le mercato estival, il est finalement resté chez les Foxes où il effectue un début de saison satisfaisant avec 7 buts en 21 matches toutes compétitions confondues. Ballon d'or algérien en 2015, il a enchainé les trophées en remportant le Prix de meilleur joueur africain de la BBC en 2016.
  • 2
    Larbi Bouraada
    Archives
    Cinquième au classement final du décathlon des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016, Larbi Bouraada a marqué les Algériens par son courage face aux "moyens dérisoires" mis à sa disposition lors de ses préparations. L'athlète algérien, qui participait pour la première fois de sa carrière aux jeux olympiques, a réalisé un nouveau record d'Afrique en finissant les 10 épreuves de la plus difficile compétition olympique avec un total de 8.521 points.
  • 3
    Taoufik Makhloufi
    AFP via Getty Images
    Double médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Rio 2016, Taoufik Makhloufi est le seul athlète algérien à avoir remporté des médailles durant cette compétition. Il est également le seul athlète algérien à avoir remporté deux médailles dans une même édition des Jeux olympiques.
  • 4
    Les athlètes paralympiques
    Archives
    Aux Paralympiques de Rio, la délégation de 62 athlètes algériens a réussi à glaner 16 médailles, dont 4 en or, 5 en argent et 7 en bronze, finissant 27e au classement, deuxième au Maghreb, derrière la Tunisie mais devant le Maroc. On notera la prestation du coureur Abdellatif Baka (A gauche sur la photo), qui avait offert à l'Algérie sa première médaille d'or en battant non seulement le record du monde sur la distance, mais avait réalisé un meilleur temps que les finalistes du 1500m des Jeux olympiques, dont Matthew Centrowitz et Taoufik Makhloufi.
  • 5
    Mohamed Lachemi
    Archives
    Professeur algérien de génie civil au Canada, Mohamed Lachemi a été installé vendredi 30 septembre aux postes de Président et vice-chancelier de l'Université Ryerson, à Toronto. Cet ancien diplômé de l'Université des sciences et de la technologie d'Oran (USTO), qui a été nommé le 4 avril dernier à ces postes par un conseil de l'Université, est professeur de génie civile à Ryerson depuis 1998. En savoir plus en CLIQUANT ICI
  • 6
    Farhi Bakir
    DR
    Chercheur à l’université de Bejaïa, Farhi Bakir a remporté en février 2016 le prix "Maurice Audin" de mathématiques. Mathématicien algérien, Farhi Bakir se spécialise dans la Théorie des Nombres.Il a obtenu son doctorat de mathématiques à l'Université Paris VI en 2003. Sa thèse portait alors sur les approximations diophantiennes sur les groupes algébriques commutatifs, précise-t-il sur son site Internet.
  • 7
    Yasmine Amhis
    DR
    Cette jeune physicienne algérienne a remporté en décembre 2016 le prix Jacques Herbrand 2016 de l’Académie des Sciences française. Yasmine Amhis, qui travaille au Laboratoire de l’Accélérateur linéaire, un laboratoire de recherche en physique fondamentale, participe à l’expérience LHCb, Large Hadron Collider beauty, menée au CERN à Genève.
  • 8
    Hakima Amri
    DR
    Professeur émérite de l’université américaine Georgetown, Hakima Amri a été récompensée en mars 2016 par la Société des consuls généraux à New York (SOFC) pour ses contributions importantes dans le domaine de la recherche scientifique. Professeur agrégé en biochimie et en physiologie, Mme Amri s’est vue décernée le certificat de reconnaissance de la SOFC, plus grand corps consulaire du monde comprenant 115 consulats généraux, pour son illustration dans son domaine d’activité et sa contribution au dynamisme et à la diversité de la société américaine.
  • 9
    Lofti Bouchouchi
    Réalisateur et producteur algérien, Lofti Bouchouchi s'est distingué cette année par son film "Le Puits". Sélectionné comme l'entrée algérienne pour le meilleur film en langue étrangère lors des 89e Oscars, cette oeuvre a été plusieurs fois récompensée, dans des festivals nationaux et internationaux.
  • 10
    Mohamed Farah Djeloud
    Capture d'écran
    Agé de 6 ans, l'écolier algérien Mohamed Farah Djeloud a remporté le Premier prix au Concours international de lecture ‘‘Arab reading challenge’‘ aux Emirats arabes unis. Elève à l'école primaire ‘‘Ziadi Bettou’‘ de Constantine, Mohamed Djeloud été sélectionné parmi 610.000 candidats algériens aux éliminatoires locales qui s'étaient déroulées en trois étapes en septembre 2015. Qualifié de ‘‘doué’‘ par les organisateurs, l'élève est parvenu à lire une cinquantaine d'ouvrages de littérature arabe, d'histoire, de biographies, entre autres.
  • 11
    MENTION SPECIALE - Amar
    Archives
    Jeune émigré algérien subjugué par le paysage de Tipaza, Amar eut un choc en constatant les nombreuses décharges sauvages et les détritus amoncelés entre Matarés et le Chenou. C’est ainsi que Amar décide de se consacrer aux nettoyages des plages de la ville. Armé de sa volonté de rendre la propreté à ces lieux de villégiature très prisées par les familles, il décide de nettoyer les quatre kilomètres que forment les plages de la ville de Tipaza. Cela fait plus d'un mois qu’il se lève à l’aube, fait sa prière à la mosquée de la ville et se rend à pied sur la plage pour ramasser les déchets laissés par des citoyens peu soucieux de l’hygiène publique, des responsables communaux indifférents et des responsables des complexes touristiques et des pêcheurs qui ont transformé la mer en poubelle qui vomit chaque jour ses rejets sur le rivage.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.