Près d'un Tunisien sur deux pense que 2017 sera une meilleure année que 2016 selon un sondage

Publication: Mis à jour:
TUNISIA STREET
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

SONDAGE - 48% des tunisiens interrogés estiment que l’année 2017 sera meilleure que l'année 2016.

C'est ce que révèle e baromètre du mois de décembre d’Emrhod Consulting, réalisé du 22 au 24 décembre 2016. Si 48% des sondés pensent que 2017 sera une meilleure année, seulement 23% des Tunisiens pensent que 2017 sera pire que 2016.

Perceptions politiques

32,7% des Tunisiens interrogés sont satisfaits du rendement du président de la République Béji Caïd Essebsi affirme le sondage.

Cependant, le taux de satisfaction du travail du président de la République a nettement reculé en passant de 51,3% au mois d’avril à 41,9% en octobre pour atteindre 32,7% en cette fin d’année. Quant au Chef du gouvernement Youssef Chahed, 28,7% des sondés ont exprimé leur satisfaction quant à son travail contre 52,1 % d’insatisfaits.

Basé sur un échantillon de 1280 personnes de différentes régions, le sondage indique que 44,1% des personnes interrogées estiment que le rendement du Gouvernement d’Union Nationale est en deçà de leurs attentes.

Revenant sur les personnalités politiques jugées capables de gouverner le pays, on trouve Béji Caïd Essebsi en tête de peloton avec 17,3%, suivi par Moncef Marzouki (10,4%), Hamma Hammami (8,5%) et Safi Saïd (7,2%). En cinquième position se place Néji Jalloul avec 6,5% devant Habib Essid et Mohsen Marzouk, ex-aequo avec 4,2%. Parmi les différentes personnalités évoquées spontanément par les sondés, une seule femme figure sur la liste. Il s’agit de Samia Abbou qui occupe la 10ème place avec 3,7%.

En ce qui concerne les intentions de vote pour les partis politiques, 26,6% des sondés font encore confiance à Nidaa Tounes, talonné par le parti islamiste Ennahdha (24,2%). En troisième position, arrive le Front populaire (9,8%).

Menace terroriste, économie et liberté d'expression

Quant à l’indice de la menace terroriste, le sondage indique que ce dernier a grimpé en passant de 19,5% en octobre dernier pour afficher un taux de 48,5% en décembre.

S’agissant des perspectives économiques du pays durant le mois de décembre, 65% des interrogés se disent optimistes et estiment que la situation s'est améliorée contre 23% qui voient que la situation est en train de se dégrader.

Pour la liberté d’expression, 46,1% des interrogés estiment que celle-ci est menacée en Tunisie contre 61,1% en octobre dernier.

Le sondage révèle, par ailleurs, que le taux de pessimisme des sondés est de 31,6% tandis que le taux d'optimisme est de 61,2%.

EMRHOD Consulting membre d'ESOMAR, est un bureau d’études de Marché et de Sondage d’Opinion, implanté dans la région de l’Afrique du Nord, à travers ses deux bureaux basés à Tunis et Alger.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.