Mandat de dépôt contre un agent de la garde nationale ayant brutalisé une passagère d'un train

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Un mandat de dépôt a été émis, mercredi, contre un agent de la garde nationale ayant violemment agressé une femme dans un train à Tunis, a affirmé l’avocat de la plaignante Me Leila Haddad.

”L’agresseur a été transféré au Tribunal cantonal de Tunis et l’affaire a été reportée au 30 décembre courant“, a expliqué l’avocate dans une déclaration à l’Agence Tunis Afrique presse.

D’après Me Haddad, le rapport médical de la jeune femme comporte des preuves irréfutables d’agression. Ce rapport qui inclut le récit de l’agression indique de manière extrêmement précise l’existence d’un traumatisme au niveau du nez et des yeux de la victime, a-t-elle dit.

Plusieurs témoins présents sur les lieux au moment de l’incident ont déposé en faveur de la femme agressée, a-t-elle encore ajouté.

Selon des composantes de la société civile, une jeune femme a été agressée, vendredi dernier, par un agent de la garde nationale alors qu’elle se trouvait dans un train accompagnée de sa petite fille. La jeune femme aurait refusé de céder son siège à son épouse enceinte, apprend-on de même source.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.