Huffpost Tunisie mg

Tunisie: 15 initiatives qui ont fait parler d'elles en 2016

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Qu'elles soient sociales, culturelles, touristiques ou environnementales, ces initiatives ont fait jaillir de l'espoir, ont reflété une belle image de la Tunisie, ont trouvé des solutions pour des problématiques réelles ou ont su magnifiquement dénoncer les phénomènes sociaux sévissants.

Le HuffPost Tunisie a sélectionné parmi elles 15 initiatives qui ont le plus marqué l'année 2016 en Tunisie.

  • Be tounsi: Un groupe Facebook qui tente de promouvoir l'artisanat
    KHAOULA MEJDOUB BY MOHAMED KHALED NCIRI
    Le groupe sur Facebook "Be tounsi" est destiné à promouvoir l'artisanat tunisien et rassemble plus de dix mille abonnés. Les adhérents postent avec fierté leurs tenues traditionnelles qu'elles soient destinées au mariage ou à la vie de tous les jours. Mélangeant grands et petits artisans, le groupe s'est transformé à la fois en carnet d'adresse d'artisans et en une manifestation géante d'amateurs de touches purement traditionnelles.
  • "Mettez du rouge": Les hommes tunisiens se mobilisent aussi contre la violence faite aux femmes
    Karim Kamoun via Facebook/Sami Baccouche
    "Mettez du rouge" n'est pas un slogan publicitaire pour rouge à lèvres mais une campagne faite par les hommes pour dénoncer les violences faites aux femmes sur les réseaux sociaux. Cette campagne internationale a pour slogan: "Je suis un homme. Si une femme est agressée devant moi, je m'engage à prendre sa défense". Initiée depuis 2013 en France par l’agence Alice au Bureau, pour la première fois, elle s'étend jusqu'en Tunisie.
  • CinéFerme ouvre les portes du septième art aux villageois de Ghardeya
    Adnene Helali
    Un cinéma à ciel ouvert pour permettre aux villageois d'accéder au septième art, c'est l'idée de Adnene Helali. CinéFerme a ouvert dans le village de Ghardeya à Beni Khiar dans le gouvernorat de Nabeul, afin de "promouvoir le cinéma dans les milieux ruraux, agricoles". C'est le projet de l'organisation Al Mawred Al Thaqafy, organisme à but non lucratif visant à "soutenir la création artistique dans la région arabe". Après le Mont Sammama dans le gouvernorat de Kasserine, où elle a transformé un poulailler en espace culturel, cette fois-ci, elle a investi une couveuse agricole pour la métamorphoser "en espace convivial".
  • The Souk MB: Un souk tunisien sur une plage californienne
    SHANE O'DONNELL
    Elle s'appelle Lenora, il s'appelle Adnen, le couple américano-tunisien a eu l'idée d'ouvrir "The Souk MB", un souk tunisien, à Manhattan Beach, et d'exporter les produits tunisiens à l'autre bout du monde, à la disposition des touristes qui viennent visiter la plage à proximité. Céramique, tapisserie, vêtements brodés, bijoux et bien d'autres articles trouvent leurs succès auprès de leurs clients.
  • "Enti Mezyana", la campagne qui donne de l'espoir aux femmes atteintes d'un cancer
    KHALIL BENSIRA
    Donner de l'espoir à des femmes hantées par la mort et changer le regard stigmatisant à leur égard. C'est le but de Enti Mezyana (Vous êtes belle), une campagne de sensibilisation de l'association "Handhala for Humanity" autour de la maladie du cancer. A travers cette campagne, le but est de donner aux femmes de tous âges, de l'espoir face à la maladie. Ces femmes parlent de leur solitude face à la maladie, des changements physiques, des préjugés. Elles y délivrent leur parcours et disent comment elles ont pu s'armer de force pour ne pas perdre espoir.
  • YallaRead et AIESEC Médina: Des livres dans les transports publics
    FACEBOOK YALLAREAD
    En partenariat avec E-taxi, la plateforme YallaRead, a lancé une campagne de lecture dans les taxis. Le procédé est simple: mettre des livres en arabe et en français dans les taxis partenaires de l'action, le passager pourra ainsi lire quelques passages d'un livre et le compléter en entier s'il le souhaite en allant sur la plateforme de YallaRead. Quant à AIESEC Médina, organisation estudiantine internationale présente en Tunisie, elle a lancé le projet "Lis et laisse les autres lire" qui consiste à installer des bibliothèques dans 5 stations de métros: Bab Saadoun, Barcelone, l'Artisanat, 10-Décembre et la gare de Tunis.
  • Le centre de Beity, un refuge pour les femmes qui n'en ont plus
    Facebook/Beity
    L'association Beity a inauguré le 5 octobre sa maison d'accueil Sidi Ali Azouz à Tunis après quatre années de préparation. Le centre assurera une prise en charge totale des femmes sans abris, exposées à toutes sortes de menaces. On en croise certaines divaguant au centre de ville de Tunis. Le centre a la capacité d'héberger trente femmes, avec éventuellement leurs enfants. Elles sont hébergées, nourries, encadrées sur le plan juridique et psychologique.
  • L'évènement "TunICIe" en hommage au patrimoine tunisien
    Photo de Hamideddine Bouali
    L'évènement "TunICIe" en hommage au patrimoine tunisien, c'est tout un cycle qui s'est étendu sur sept mois, de février à août, à l'Institut des Cultures d'Islam à Paris, dans le 18ème arrondissement. La première partie du cycle français, du 11 février au 3 avril, a tourné autour des hammams avec entre autres "une expérience visuelle et sonore unique dans le hammam de l’Institut des Cultures d’Islam". Evénement central: l’exposition photographique "Regards posés. Hammams de la Médina de Tunis", avec la participation de 19 photographes.
  • "L'Eveil d'une Nation"de la Fondation Rambourg
    FONDATION RAMBOURG TUNISIE
    A l'initiative de la fondation Rambourg Tunisie pour la promotion de la culture et de l'éducation et en partenariat avec l'Institut National du Patrimoine, et le ministère des Affaires culturelles, l'exposition intitulée "L'éveil d'une nation: L'art à l'aube de la Tunisie moderne (1837-1881)" se veut être une oeuvre de mémoire qui renoue avec l'histoire et qui mettra en lumière ce qui fut une période charnière et fondatrice de l’histoire tunisienne: celle des grandes réformes du XIXe siècle conduites sous les derniers beys de la Tunisie ottomane et qui engagea le pays sur la voie de la modernité.
  • La Tunisie à l'honneur à la 14 éme édition de Paris plages
    JON NAZCA / REUTERS
    Les villes de Tunis et de Sousse étaient à l’honneur à Paris Plages, évènement phare de la capitale française du 20 juillet au 21 août . Durant cinq jours, un village artisanal, une exposition photo, une bibliothèque éphémère, des prestations artistiques en direct ainsi que des dégustations de mets et de vins tunisiens ont été proposés.
  • #Warri: Quand les actrices tunisiennes mettent à nu la violence
    Karim Kammoun
    Qu'est-ce qui est le plus dangereux: la nudité ou la violence? C'est sous cette bannière que s'inscrit la campagne sur les réseaux sociaux #Warri. Pour le démontrer des actrices tunisiennes comme Reem El-Benna, Fatma Ben Saïdane ou encore Fatma Abada mettent à nu l'atrocité de la violence. Prises en photos par le photographe Karim Kammoun avec des stigmates de coups sur leur corps.
  • "Bent Lella", le projet d'une Tunisienne qui fait découvrir aux Américains la gastronomie tunisienne
    FACEBOOK BENT LELLA
    Saoussen Mahjoub, une Tunisienne installée à Washington a eu l'idée de lancer "Bent-Lella", non, il ne s'agit pas d'un restaurant de spécialités tunisiennes au coeur des Etats-Unis mais l'histoire d'un savoir-faire tunisien que la jeune femme tend à faire découvrir à travers des photos de plats tunisiens revisités, raffinés à travers la présentation, postées sur Instagram et sur la page Facebook de Bent-Lella.
  • Des livres dans les prisons
    Facebook Lina Ben Mhenni
    Après les films, les prisonniers ont eu le droit aux livres, grâce à une participation citoyenne à la collecte de livres en leur faveur, organisée par la blogueuse Lina Ben Mhenni ainsi que son père l'activiste Sadok Ben Mhenni.
  • Lotfi Bouchnak s'engage pour les enfants trisomiques
    FACEBOOK
    Intitulée "Ana Kifek" (je suis comme toi), la chanson de Lotfi Bouchnak réalisée en collaboration avec l'Organisation arabe pour l'Education, la Culture et les Sciences (ALECSO) est dédiée aux enfants trisomiques. Interprétée par la chorale "El Fousayfoussa" accompagnée d'une trentaine d'enfants trisomiques, la chanson est un hymne à la différence visant à démonter les stéréotypes sur les trisomiques afin de lutter contre les discriminations à leur égard.
  • Be'Art: Gares et écoles transformées en galeries d'art
    Facebook/Les Volontaires
    "Be'Art" est le nom d'une campagne qui allie environnement (Biaa) et Art, lancée par les jeunes de l'association "Les Volontaires" et sponsorisée par la SNCFT. Des randonnées sont aussi organisées par "Les Volontaires" afin d'encourager le tourisme interne, et aussi pour financer une partie de leurs projets. Un travail acharné par ces jeunes artistes tunisiens, dont la moyenne d'âge est de 20 ans, en vue d'embellir leur pays et de sensibiliser les gens à la protection de l'environnement. De Borj Sedria à Hammam Lif et de Hammam Lif à Ezzahra, les gares de métro ont été vêtues par des œuvres d'art, réalisées par les membres de cette association, effaçant ainsi les tags et autres graffitis qui polluaient auparavant les murs de ces mêmes gares.
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.