Huffpost Maroc mg

Entre Inwi et Orange, la guerre des forfaits déclarée?

Publication: Mis à jour:
INWI
Entre Inwi et Orange, la guerre des forfaits déclarée? | DR
Imprimer

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Depuis le 8 décembre dernier, Méditel, le deuxième opérateur de téléphonie mobile au Maroc, est officiellement devenu Orange. Un changement de marque qui se faisait attendre depuis juillet 2015, date à laquelle l'entreprise française est devenue majoritaire dans le tour de table de l'opérateur.

Une fois la transformation opérée, Orange s'est lancé dans une large campagne de communication pour promouvoir ses offres et produits auprès de la population marocaine. Une série de spots publicitaires a été déployée sur les principaux supports de communication: télévision, radio, presse papier, web... Orange y communique notamment sur sa nouvelle gamme de forfaits mobiles et affirme avoir apporté dans cette catégorie une première pour le Maroc.

"Pour la première fois au Maroc, Orange vous facilite l'accès au monde de l'abonnement et suggère à tous les Marocains un forfait à 49 dirhams seulement".

Le forfait en question comprend 10 heures de communication vers trois numéros Orange, 2 heures d'appels vers tous les opérateurs, 2 Go d'internet et des SMS illimités.

Petit hic: c'est exactement l'offre que propose maintenant Inwi pour le même prix.

inwi

L'offre d'Orange n'est donc plus nouvelle. Le troisième opérateur de télécommunications au Maroc n'a d'ailleurs pas hésité à le dire à sa clientèle. Dans un tweet posté le 26 décembre dernier, Inwi envoie même une petite pique à Orange: "Chez inwi, la générosité ne date pas d'hier !".

Les autres forfaits mis en avant par les deux opérateurs se ressemblent également. Chacun d'eux propose deux forfaits à 99 dirhams avec pratiquement les mêmes "avantages". Pour ce qui est du forfait à 149 dirhams, Orange (12 heures d'appels vers tous les opérateurs,10 heures vers les numéros Orange, 12 Go d'internet et SMS illimités) marque un petit point, l'offre équivalente d'Inwi comprenant un peu moins de crédit (11 heures d'appels vers tous les opérateurs, 11 heures vers trois numéros Inwi, 11 Go et SMS illimités).

orange

inwi

Du côté du leader du marché, Maroc Télécom, les forfaits sont toujours les mêmes que ceux qu'il proposait avant le rebranding de Méditel. Compris entre 99 et 649 dirhams, ils restent relativement chers comparés à ce qu'il y a désormais chez les deux concurrents. Pourtant, l'opérateur dit "historique" a de quoi être inquiété.

A en croire Bruno Mettling, PDG d'Orange Afrique et Moyen-Orient, Orange cherche dans un premier temps à accroître ses parts de marché pour le mobile. Méditel représente actuellement à peu près 30% en volume et 20% en valeur du marché marocain, loin derrière Maroc Telecom qui – malgré la concurrence – caracole toujours largement en tête avec 50% des utilisateurs de téléphones portables.

Dans un second temps, l'opérateur espère asseoir sa position au Maroc en s'attaquant au marché du fixe où Maroc Telecom garde une position de quasi-monopole avec 90% du marché.

"Il me semble important que les entreprises marocaines comme le grand public aient droit et puissent avoir accès demain à une offre de qualité, pour internet notamment, via l'ouverture du marché du fixe", a-t-il fait savoir récemment, lors d'une conférence de presse à Paris.

L'autre opérateur marocain, Inwi, vient d'ailleurs d'adresser une mise en demeure écrite à Maroc Télécom à cause de l’énorme retard de l'opérateur historique sur le dégroupage, qui l'oblige à ouvrir son infrastructure aux opérateurs concurrents depuis 2007.

Début octobre, l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) avait adressé un avertissement à Maroc Télécom, dans lequel il rappelait que "le dégroupage constitue une obligation réglementaire pour l’opérateur détenteur de la boucle locale en cuivre, en l’occurence IAM, depuis 2007".

LIRE AUSSI: