Huffpost Tunisie mg

Fidel Castro, Pokémons et pipelines: l'année politique 2016 vue par Twitter

Publication: Mis à jour:
Imprimer

OTTAWA – On peut dire que l’année 2016 sur la scène politique a été mouvementée, tant sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie.

La communauté métropolitaine de Montréal, avec le maire de Montréal Denis Coderre en tête, s’est opposée au projet Énergie Est qui doit passer par le Québec. Une déclaration qui a choqué les politiciens de l’ouest.

Le premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall en a profité pour relancer un débat sur la péréquation.

« J’ai confiance que les maires de la région de Montréal vont poliment rembourser leur part du 10 G$ en péréquation soutenue par l’ouest. »

Ce à quoi le maire Coderre a répondu…

Dans une entrevue à la radio, il en a rajouté une couche, en disant que certains politiciens dans l’ouest canadien croyaient que les Pierrafeu étaient un documentaire scientifique.

Les candidats à la course à la direction du Parti conservateur du Canada se sont multipliés, tout comme les tweets et les memes du député de Beauce, Maxime Bernier.

L'aspirant chef a commencé par faire son coming out contre le système de la gestion de l’offre…

Ce qui lui a valu des remontrances de son adversaire Steven Blaney…

Ensuite, il s’est chicané avec Guy A. Lepage!

N’oublions pas qu’il est le « légendaire Pokémon de la liberté », après tout.

Bon nombre de célébrités ont interpelé le premier ministre à propos de causes humanitaires, comme Rihanna…

« Appelez Justin Trudeau pour encourager un changement! Suivez le lien pour vous mériter des points pour des billets pour le #GCFestival »

Ou encore Melinda Gates!

« De plus en plus de leaders mondiaux s’assurent que pour que la société atteigne son plein potentiel, les femmes puissent atteindre le leur. »

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a eu une soudaine envie de changement…

.
.
.
.
.

POISSON D’AVRIL!

Il faut dire que Mulcair a gardé son sens de l’humour, même après le congrès d’Edmonton.

« N’aimez-vous pas la couleur de BB-8? »

La déclaration du premier ministre Justin Trudeau à la suite de la mort de Fidel Castro a fait des vagues à l’international.

Le sénateur de la Floride Marco Rubio a estimé que la déclaration ressemblait à une « parodie », alors que Ted Cruz se demande pourquoi des « jeunes socialistes idéalisent des tyrans totalitaires ».

Maxime Bernier, lui, a réagi en des termes plus simples.

S’en suivit de nombreuses moqueries avec l’aide du mot-clic #trudeaueulogies…

« Même s’il a été une figure controversée, même ses détracteurs reconnaissent que Pol Pot a encouragé un contact renouvelé entre la ville et la campagne. »

« La contribution de Joseph Goebbels aux médias, à l’art et à l’information publique en Allemagne était visionnaire pour mobiliser la population. »

Heureusement, l'été 2016 a donné lieu à des selfies et des photobombs torse nu pour oublier ces dérapages.

Mais les réseaux sociaux servent également à dénoncer des comportements inacceptables. Nous y avons vu, encore une fois, que le sexisme est toujours bien présent en politique.

Une députée conservatrice a reçu une lettre d’un homme lui disant : « Cachez votre peau et les gens vont vous regarder dans les yeux. Portiez-vous un soutien-gorge jeudi? »

Les réseaux sociaux sont aussi source de malentendus. Certains internautes croyaient que le premier ministre était déguisé en « prince arabe ».

« Je ris des gens qui pensent que Justin Trudeau est déguisé en arabe pour l’Halloween. Clairement, ils ne lisent pas. RE : Le Petit Prince. »

Puis, le jour fatidique des élections américaines est arrivé. L’homme d’affaires Donald Trump a été élu président désigné contre toutes attentes.

L’ancien premier ministre Stephen Harper a donc voulu passer un message au gouvernement:

En tout cas, le gouvernement Trudeau semble bien parti pour approuver quelques projets de pipelines! Voici une feuille d’érable huileuse pour illustrer le tout.

Le président des États-Unis Barack Obama tirera sa révérence sous peu…

…alors son vice-président Joe Biden en a profité pour visiter le Canada et démontrer que lui aussi vit une bromance avec le premier ministre!

« Monsieur le premier ministre, adoptez-moi! » #citationrêvée

Blague à part, la capitale nationale est souvent l’hôte de visiteurs toujours plus polis les uns que les autres.

Le fédéral n’est pas arrivé à conclure une entente sur la santé avec les provinces, quelques jours avant Noël.

Même si le front commun s’effrite, cela n’empêche pas le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, de continuer son combat sur Twitter.

Revenons aux choses sérieuses : EST-CE QUE JUSTIN TRUDEAU EST LE FILS DE FIDEL CASTRO?

En tout cas, l'année 2016 a été pleine de surprises. On a bien hâte de voir ce qu’Infoman et Trudeau nous réservent dans le spécial de fin d’année!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.