Huffpost Algeria mg

Mila: le vaccin n'est pas la cause du décès du nourrisson de Rouached

Publication: Mis à jour:
VACCINE
Doctor injecting a young child with a vaccination or antibiotic in a small disposable hypodermic syringe, close up of the kids arm and needle. | Gajus via Getty Images
Imprimer

La direction de la Santé et de la population de la wilaya de Mila a démenti lundi les informations attribuant la cause du décès d'un nourrisson dans la localité de Rouached au vaccin administré au bébé.

Dans une conférence de presse, le directeur local de la santé, Said Ouabbès, a indiqué que le bébé (Rym. M, âgé de 4 mois) avait reçu jeudi 22 décembre, avec 62 autres bébés le vaccin, inscrit dans le cadre du calendrier national de vaccination à la polyclinique de Rouached, soulignant qu'aucune complication n'a été signalée chez les autres bébés.

Le même responsable qui a catégoriquement démenti le fait que ce bébé soit vacciné avec le Pentovalent, retiré définitivement depuis le 20 octobre dernier, a affirmé que l'autopsie pratiquée, à la demande de la famille du bébé et sur ordre du procureur de la République, a démontré que la cause du décès de Rym n'avait aucune relation avec le vaccin.

Une enquête a été ouverte dans l'hôpital de la wilaya de Mila pour élucider les circonstances et les causes exactes du décès de ce nourrisson, quelques jours après sa vaccination, a indiqué lundi le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, au cours de sa visite de travail dans la wilaya de Bouira.

Le ministre a expliqué que le décès n'avait pas de relation avec le vaccin, tout en assurant qu'une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les causes et circonstances de ce décès.
"Cette enquête a été ouverte de façon systématique pour déterminer les causes et les circonstances exactes de ce décès", a précisé M. Boudiaf.

Il s'agit, a-t-il dit, d'enquêtes plutôt "routinières" visant à protéger la santé des patients et des patientes à travers le pays ainsi qu'à réduire le taux de mortalité chez les nourrissons et les parturientes".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.