Huffpost Tunisie mg

Sur les îles Gili en Indonésie, les voleurs sont humiliés publiquement et il n'y a pas d'exception pour les touristes

Publication: Mis à jour:
TOURISTES
Facebook/Gili Trawangan, Meno, Air
Imprimer

Des touristes australiens ont dû faire une «marche de la honte» sur les îles Gili en Indonésie, après avoir été surpris en train de voler une bicyclette, rapporte la page Facebook officielle des îles.

La destination paradisiaque n'accepte pas les criminels et elle veut le faire savoir! Elle publie régulièrement des photos des individus en pleine «marche de la honte» sur ses réseaux sociaux.

La BBC a appris que la présence policière est minime sur les îles. «Puisqu'il n'y a pas de force de police, nous avons nos propres règles concernant les voleurs», ont déclaré les gestionnaires de la page Facebook au média britannique. «Par la suite, l'individu est banni et ne peut pas revenir avant plusieurs années.»

«Cette procédure est aussi imposée aux locaux. Ce n'est pas une manière d'humilier les touristes ou les occidentaux», a expliqué un représentant dans les commentaires de la photo controversée.

Les criminels doivent parader avec une affiche autour du cou, où l'on peut lire: «je suis un voleur, ne faites pas ce que j'ai fait!». Sur d'autres images, le pays d'origine du touriste était aussi écrit.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.