Départ d'Abderhaman Haj Ali du ministère de l'Intérieur: Un regret pour Rached Ghannouchi

Publication: Mis à jour:
RACHED GHANNOUCHI
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le dirigeant du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a exprimé son regret à propos de la démission de l’ancien directeur général de la sécurité nationale, Abderrahmane Haj Ali. “J’ai sollicité le ministre de l’Intérieur pour son maintien et le convaincre de revenir sur sa démission, mais sa décision a été déjà prise” a-t-il précisé dans une interview accordée, ce lundi 26 décembre 2016, à Sabra FM et relayée par Mosaïque FM.

Ghannouchi a insisté sur l'efficacité du rendement de Haj Ali et de son équipe. Il a expliqué que ce dernier a pu régler des questions épineuses dont notamment les dossiers des syndicats et du terrorisme.

D’autre part, le leader d’Ennahdha s'est exprimé sur les liens existants entre Ennahdha et Mohamed Zouari “C’est le martyr de la Tunisie, de la nation et de la cause palestinienne” a-t-il dit. Il a précisé, par ailleurs, qu’il ignorait l’implication de Zouari au sein de son parti. Il a indiqué que le défunt avait opéré dans un autre secteur, loin d’Ennahdha. “Le mouvement Ennahdha ne mène pas d’opérations armées et ne s’intéresse pas aux recherches scientifiques pour des fins armées,” a-t-il souligné.

Ghannouchi a ajouté que certes la Tunisie et le mouvement Ennahdha soutiennent la résistance palestinienne mais ne participent pas aux faits armés. “Vous ne retrouverez pas de membres d'Ennahdha faisant partie d’un organisme armé dans le monde” a-t-il noté ajoutant que “nous ne participons pas à ce combat car nous considérons que notre travail politique est en Tunisie”.

Il est à rappeler que le ministre de l'Intérieur, Hédi Mejdoub, a indiqué lors d’une conférence de presse tenue à la suite de l’assassinat de Mohamed Zouari à Sfax que ce dernier était poursuivi par l'ancien régime pour ses activités politiques et son appartenance à la mouvance islamique. En 2011, Zouari est revenu en Tunisie après avoir bénéficié de l'amnistie générale.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.