Huffpost Algeria mg

Ouverture de 2 centres d'oncologie à Tlemcen et Sidi Bel Abbes début 2017

Publication: Mis à jour:
ALGERIA HOSPITAL
Photo d'illustration | Monique Jaques via Getty Images
Imprimer

Deux nouveaux centres d'oncologie seront ouverts à Tlemcen et Sidi Bel Abbes durant le premier semestre de l'année 2017, a affirmé lundi 25 décembre à Alger le Pr. Messaoud Zitouni, coordinateur du programme national de la lutte contre le cancer.

Pour la prise en charge des malades notamment avec l'accroissement du taux de prévalence en Algérie, les 17 centres actuels (publics et privés) au niveau national ne sont pas suffisants, a affirmé le même responsable qui s'exprimait au forum du quotidien El Moudjahid.

Il a ajouté que 26 accélérateurs de radiothérapie ont été acquis durant l'année 2016.

Le Pr Zitouni a souligné que la mise en œuvre du plan national de lutte contre le cancer 2015-2019 connaît sur le terrain "un bon rythme" à la faveur des mesures et propositions dégagées par les 30 commissions et cellules d'experts et spécialistes œuvrant sur le terrain au niveau national.

La prévention et le dépistage précoce contribuent à la baisse du nombre de cas et à la réduction des coûts de la prise en charge, sachant qu'un seul malade revient à 50 ou 100 millions de centimes.

Il a fait état, dans ce sens, du lancement dans deux semaines d'une campagne nationale de dépistage précoce du cancer du sein et du colon par le ministère de la santé.

Par ailleurs, le Pr Zitouni a expliqué la forte propagation du cancer ces dernières années en Algérie par le changement du régime alimentaire, devenu malsain à cause de l'excès de graisses, de sucre et de sel en plus du tabagisme.

L'Algérie enregistre chaque année 50 mille nouveaux cas, a-t-il indiqué ajoutant qu'une cellule d'experts a été installé récemment pour élaborer une carte des zones de propagation du cancer afin d'étudier les causes et pouvoir les traiter.

Il a affirmé à ce propos avoir appelé à la mise en place d'un seul organisme pour le dépistage précoce de tous les cancer et qu'un travail d'experts au ministère de la santé, ajoutant que 5 centres spécialisés dans le dépistage précoce seront ouvert à travers le territoire national.

Le Pr Zitouni a affirmé que les mesures d'austérité et de rationalisation des dépenses publiques ne concernent pas le budget du plan national de lutte contre le cancer, s'élevant à 180 milliards DA. Un Fonds spécial supplémentaire de 40 milliards de DA a été décidé par le Président Bouteflika.

L'invité du "Forum El Moujahid" a estimé que la mise en œuvre réussie et effective de ce plan est tributaire de l'application des réformes du secteur de la santé et l'activation des procédures de partenariat public et privé en matière de sécurité sociale.

Le Pr Zitouni a mis l'accent sur l'importance "d'accorder davantage d'intérêt à la qualité de la formation et à la qualification de la ressource humaine", affirmant que la formation de spécialistes en physique médicale doit être "le but principal" des établissements universitaires et de santé au vu des besoins considérables au niveau national.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.