L'Égypte arrête un journaliste d'Al-Jazeera

Publication: Mis à jour:
AL JAZEERA
A woman passes by the Al Jazeera America broadcast center in midtown Manhattan in New York City January 13, 2016. Al Jazeera America, the cable television news outlet owned by Qatar-based Al Jazeera Media Network, is shutting down less than three years after its high-profile launch, the network said on Wednesday. REUTERS/Brendan McDermid TPX IMAGES OF THE DAY | Reuters
Imprimer

Les autorités égyptiennes ont annoncé samedi avoir arrêté un journaliste de la chaîne qatarie Al-Jazeera, accusée par Le Caire de soutenir l'opposition islamiste dans le pays.

Mahmoud Hussein, un Égyptien qui travaille au siège d'Al-Jazeera à Doha, a été arrêté chez lui vendredi quelques jours après être rentré dans son pays pour des congés, ont indiqué des responsables et la chaîne.

Il avait déjà été interrogé mardi à son arrivée à l'aéroport du Caire, mais avait été relâché.

Al-Jazeera a dénoncé l'arrestation de son collaborateur dans un message publié sur Facebook.

En 2013, l'Égypte avait arrêté et emprisonné trois journalistes d'Al-Jazeera, dont un Canadien et un Australien, soulevant une vague de protestation internationale.

Ils avaient finalement été libérés et autorisés à quitter le pays.

Selon un responsable du parquet, Mahmoud Hussein est accusé d'incitation à la violence, de publication de fausses informations et d'appartenance au mouvement des Frères musulmans, interdit en Égypte.

Ces accusations sont semblables à celles portées contre les trois journalistes arrêtés en 2013, quelques mois après la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.