La vidéo représentera 80% du trafic internet dans les prochaines années

Publication: Mis à jour:
INTERNET VIDEO
Video player app or home cinema concept. Laptop and rows of cinema seats, 3d illustration | Bet_Noire via Getty Images
Imprimer

La vidéo représentera plus de 80% du trafic internet dans les prochaines années, dans un univers médiatique dominé par la production de contenu sur internet, ont indiqué plusieurs experts ayant pris part à une conférence sur l’innovation numérique organisé récemment par la BBC à Londres.

Ces conclusions ont été particulièrement mises en avant par le chercheur britannique et expert des médias numériques, Damian Radcliff, qui a affirmé, lors de cette rencontre, que le trafic sur Internet sera dominé, globalement, par l’information sous tous ses aspects, y compris celle liée au divertissement, un contenu très prisé à travers le monde, notamment dans la région de l’Afrique du nord et du Moyen-orient (MENA).

Pour l’expert britannique, la moyenne mondiale de consommation de contenu en vidéo est actuellement de 12 minutes par jour. Une moyenne qui reflète, selon lui, une tendance globale vers une concision dans la présentation de l’information.

Selon lui la région MENA, se classe à la deuxième place, en matière de visionnage de vidéo, après les Etats-Unis d’Amérique, alors que l’Arabie saoudite consomme à elle seule le tiers des vidéos visionnées dans la région.

La région MENA: Youtube et le déclin des médias traditionnels

Selon les résultats d’une étude présentée par l’expert, près de deux tiers des jeunes arabes (62%) déclaraient, en 2011, lire les journaux papier pour s’informer. Ce chiffre a chuté à 17 % en 2015.

"Quel que soit notre regard, ce déclin, de 62 % à seulement 17% en seulement 5 ans, représente une perte phénoménale [pour les journaux] en terme d’audience" a-t-il déclaré à ce propos.

Alors que la part des jeunes qui regardent les informations sur les chaines de télévision est en chute, passant à 63% contre à 80%, durant la même période, l’expert a notamment relevé le déclin des médias traditionnels, en particulier, la télévision, et l’intérêt croissant de la jeunesse dans la région MENA pour les médias en ligne.

Par ailleurs, Damian Radcliff a évoqué l’expérience d’un service, spécialement conçu par Youtube en direction de certains pays de la région MENA, connus par la faiblesse des débits internet. Il s’agit du visionnage hors ligne des vidéos.

Un autre service, spécialement conçu par YouTube pour la région MENA, permet de regrouper des programmes de télévisions représentant 7000 heures de contenus produit depuis 1962 dans la région. Ce qui expliqué, selon l’expert que la vidéo est devenue le support privilégié pour accéder à l’information ou pour la consommation des contenus.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.