Attentat de Berlin: La DGST aurait alerté les services allemands sur Anis Amri

Publication: Mis à jour:
BCIJ
DR
Imprimer

ATTENTAT - Alors que les autorités italiennes ont annoncé avoir abattu ce vendredi matin l'auteur présumé de l'attaque contre un marché de noël à Berlin, le site Mondafrique indique que la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) aurait mis en garde les renseignements allemands en septembre dernier contre "la dérive djihadiste du Tunisien Anis Amri".

Une alerte officiellement donnée le 19 septembre dernier, soit trois mois exactement avant l'attaque meurtrière qui a fait 12 morts et 50 blessés, après qu'un individu a foncé avec un camion dans la foule.

Toujours selon Mondafrique, qui cite "des sources dignes de confiance au sein des services de renseignement occidentaux", la DGST a identifié Anis Amri comme étant "une fervent allié de l'Etat islamique".

Au cours de son séjour en Allemagne, qui aurait duré quatorze mois, en situation irrégulière, ce dernier aurait fréquenté deux autres partisans de l'organisation Etat Islamique, "un Russe refoulé par les autorités allemandes vers la Russie et un Marocain dont le passeport a été confisqué par la police berlinoise".

Ce n'est pas la première fois que les autorités marocaines alertent un service de renseignement européen sur la dangerosité d'un individu prêt à commettre un attentat.

En juillet dernier, le magazine français Marianne a révélé que les renseignements marocains ont alerté leur homologues français sur le passage à l'acte imminent de Abdel Malik Petitjean, autre partisan de Daech, quatre jours avant qu'il n'égorge Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de 86 ans.

En novembre 2015, suite aux attentats de Paris, les renseignements marocains avaient collaboré avec leurs homologues lors de l'opération menée à Saint-Denis.

LIRE AUSSI: