Tunisie: Le certificat de visite technique, désormais, obligatoire pour l'obtention de l'assurance

Publication: Mis à jour:
CAR
Shutterstock
Imprimer

AUTOMOBILES - La présentation du certificat de visite technique est devenu, à partir du mois de décembre 2016, une des conditions pour l’obtention des certificats d’assurances des véhicules, c’est ce qui a annoncé le président directeur général de l’Agence technique des transports terrestres (ATTT), Habib Toumi, à la TAP.

Ce mécanisme mis en place par le ministère des Finances a pour objectif de renforcer le contrôle de la sécurité routière et de limiter la circulation des voitures sans aucune sécurité routière, a-t-il ajouté.

Adieu aux longues files d’attente dans les centres de visites techniques…

Pour mettre fin à l’encombrement et la longueur des heures d’attentes dans les centres de visite technique, l’ATTT envisage de lancer en 2017 plusieurs projets dont notamment la création de centres de proximité et l’extension d’autres centres pour que la capacité passe de 2 à 5 rangs, en plus de la fixation d’un régime de travail selon les horaires de l’après-midi. L’ATTT compte également adopter la prise de rendez-vous à l’avance pour les visites techniques. Une expérience modèle sera bientôt lancée dans l’un des centres, avant sa généralisation au reste d’entre eux.

De nouveaux centres seront, par ailleurs, aménagés notamment à Utique, Monastir et Mahdia. Toumi a indiqué que le nombre global des centres passera de 30 à 35 centres d’ici la fin de l’année 2016.

De nouvelles législations en vue

Le directeur de la circulation à la direction générale du transport terrestre, Nouredine Sayadi, a évoqué, dans le cadre d’une conférence internationale sur la visite technique des véhicules et les examens de permis de conduire, l’impératif de réviser le cadre législatif des véhicules qui n’est plus conforme aux normes internationales et au développement rapide de ce domaine, notamment en ce qui concerne la phase de l’accueil des voitures et le contrôle technique.

Le responsable a dévoilé, à TAP, qu’un nouveau projet de loi qui vise à adopter la législation tunisienne aux normes internationales sera présenté au ministre du Transport pour adoption.

“Des concertations élargies avec tous les intervenants (les fabricants de voitures, de pièces de rechange, les importateurs et les concessionnaires de voitures..) sont essentielles pour examiner les étapes de changement des normes en vigueur en Tunisie afin de les adapter aux exigences techniques des normes internationales “a-t-il dit.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.