Huffpost Maroc mg

Le Maroc "renforce sa position" de hub industriel

Publication: Mis à jour:
PSA
Imprimer

INVESTISSEMENT - Le Maroc a renforcé son positionnement en tant que hub industriel. La conclusion est celle de la plateforme "How We Made It in Africa", destinée aux investisseurs africains et internationaux, qui vient de publier une nouvelle analyse sur le sujet.

"La position géographique du pays demeure un avantage compétitif dans la mesure où le Maroc offre aux industriels un accès facile aux marchés européens, africains et du Moyen-Orient", lit-on dans le document.

Pour les auteurs de l'analyse, le Pacte national pour l’émergence industrielle, élaboré en 2009, a permis au Maroc de tracer des objectifs clairs pour la promotion des industries à forte valeur ajoutée.

Depuis, le Maroc a renforcé les investissements industriels, en mettant en place des parcs industriels, des zones franches et en renforçant les infrastructures de transport routier, ferroviaire et portuaire.

Un hub de l’industrie automobile

Le Maroc s’impose aujourd’hui comme un hub de l’industrie automobile, estime la même source, rappelant l'implantation du constructeur français Renault à Tanger.

D’autres poids-lourds du secteur industriel, dont PSA Peugeot Citroën et le géant canadien de pièces de rechange, Linmar, ont emboité le pas à Renault, ajoute l’analyse.

Le Maroc continue par ailleurs d’attirer d’autres opérateurs, comme le groupe japonais Furukawa Electric, spécialiste de la fibre-optique, qui a récemment annoncé la construction d’une usine à Tanger pour un investissement de 8 millions de dollars américains;

"D’autres géants mondiaux ont choisi de s’implanter dans d’autres régions du Maroc, comme Casablanca", souligne le rapport.

Pour Seydou Kane, directeur pour l’Afrique du groupe américain Eaton, spécialisé dans la gestion des systèmes électriques et hydrauliques, la stabilité politique du Maroc figurent également parmi les facteurs qui rendent le pays de plus en plus attrayant aux yeux des investisseurs.

"La base logistique solide, les infrastructures développées et l’environnement favorable aux affaires renforcent l’attractivité du pays", a-t-il relevé.

La nécessité d'avoir une main d’œuvre qualifiée pour renforcer la productivité du secteur a également été évoqué dans le rapport.

"Le Maroc et l’Afrique du sud sont au coude-à-coude quand il s’agit du niveau de productivité du secteur industriel", estime indique le responsable d’Eaton pour qui le royaume dépasse même l’Afrique du Sud dans certains volets.