Huffpost Algeria mg

L'actualité High-Tech de la semaine en bref

Publication: Mis à jour:
TECHNOLOGY
DR
Imprimer

Les ventes américaines de l'iPhone en hausse, le système de paiement BITCOIN boycotté par la start-up Cercle Internet Financial, ou encore la Chine envisage la création d’une cour d'appel nationale spécialisée dans les droits de propriété intellectuelle. Voici l'actualité TIC de la semaine en bref ...:

Les ventes américaines de l'iPhone atteignent le plus haut niveau depuis deux ans

Les ventes américaines des smartphones iOS (iPhone) ont atteint un niveau équivalant à une part de marché de 40,5% au cours des trois mois se terminant en octobre 2016, selon la firme de recherche Kantar.

Il s'agit de la part la plus élevée du marché américain pour Apple depuis janvier 2015. L'iPhone 7 était le téléphone le plus vendu, avec une part de 10,6%. Les problèmes de Samsung avec le Galaxy Note 7 expliquent une partie le succès l'iPhone d'Apple. Après l’iPhone 7 c’est l’iPhone 6S qui a été le plus vendu, suivi respectivement par le Samsung Galaxy 7 et le 7 plus arrivant en quatrième position avec 5,3%.

Mais les appareils Android (plus d’une dizaine de marques) représentent encore près de 58% de tous les téléphones vendus aux Etats-Unis. Cependant, la plateforme mobile de Google a vu sa part de marché glisser chaque année depuis 2012.
Une des raisons possibles de la baisse pourrait être la fin des subventions téléphoniques. Traditionnellement, les téléphones Android étaient plus fortement subventionnés que leurs homologues iPhone.

Par ailleurs, Kantar estime que la suppression de la fiche jack de la prise de casque traditionnelle est tout sauf un problème pour les consommateurs car elle n'a pas eu un effet énorme sur les ventes de l’iPhone dans l'ensemble.

La start-up Cercle Internet Financial n’utilisera plus les bitcoin

La société américaine Circle Internet Financial Ltd, une application de paiements sociaux soutenue par Goldman Sachs, a déclaré qu'elle ne permettrait plus aux clients d'acheter et de vendre des bitcoin (monnaie cryptographique) parce que ce système de paiement peer-to-peer n'a pas réussi à devenir une partie significative des activités de la société.

Jeremy Allaire, directeur général et co-fondateur de Circle, a déclaré dans un entretien avec Reuters : "Utiliser Bitcoin pour le commerce spéculatif ou pour les gens qui achètent et vendent Bitcoin parce qu'ils pensent que c'est amusant, ce n'est pas une activité intéressante pour nous". Au lieu de cela, les clients de Circle seront dirigés vers l'échange d'actifs numériques Coinbase s'ils veulent acheter et vendre de la monnaie numérique.

Cependant, les clients peuvent continuer à stocker Bitcoin en utilisant l'application Circle et peuvent encore convertir des bitcoin stockés en dollars, en livres ou en euros et continuer à envoyer de l'argent par messagerie sociale, sans frais. "Il y a quelques années, quand nous avons créé l'entreprise, Bitcoin était la seule technologie de la monnaie numérique", a déclaré M. Allaire.

"Nous l'avions évidemment envisagé comme un phénomène dominant et nous nous attendions à de nouveaux progrès en termes de développement technologique". Circle a recueilli environ 140 millions de dollars depuis sa création il y a plus de trois ans.

La Chine considère la création d’une cour d'appel sur les droits de propriété intellectuelle

La Chine envisage la création d’une cour d'appel nationale spécialisée dans les droits de propriété intellectuelle, annonce The China Daily citant un juge de la Cour suprême populaire (CSP).

La Chine a déposé 1 million de demandes de brevet l'année dernière, devenant ainsi le premier pays à atteindre ce niveau en une seule année.

Les tribunaux chinois ont examiné 133.863 affaires liées à des conflits de propriété intellectuelle en 2014, soit 19,5% de plus que l'année précédente, a indiqué le journal. La suggestion d'une cour d'appel nationale a lieu deux ans après la création de tribunaux spécialisés dans les affaires de propriété intellectuelles à Beijing, Guangzhou et Shanghai, ce qui a entraîné une amélioration significative de la réglementation.

Les trois tribunaux ont entendu plus de 30.000 affaires au cours des deux dernières années.

Trois roumains extradés vers les USA pour une cyber fraude de plus de 4 millions $
Les ventes américaines de l'iPhone atteignent le plus haut niveau depuis deux ans

Trois ressortissants roumains ont été extradés vers les États-Unis pour être jugés dans une affaire de fraude cybernétique dans laquelle ils ont infecté pas moins 60.000 ordinateurs et volé au moins 4 millions de dollars. Bogdan Nicolescu, 34 ans, Tiberiu Danet, 31 ans, et Radu Miclaus, 34 ans, ont été inculpés dans un acte d'accusation déposé devant un tribunal fédéral de Cleveland avec des accusations incluant la "fraude en ligne", le" vol d'identité aggravé" et la "conspiration pour blanchiment d'argent".

Le trio a été extradé vers les États-Unis la semaine dernière après avoir été arrêté en Roumanie. Les procureurs ont déclaré que les trois prévenus appartenaient à un groupe à Bucarest appelé "Bayrob" qui, en 2007, a commencé à développer et déployer des programmes malveillants envoyés par des courriels prétendant appartenir à des entités telles que Western Union, Norton AntiVirus et Internal Revenue Service des États-Unis.

Une fois que les utilisateurs cliquent sur un fichier, le malware s’installe. Plus de 60 000 ordinateurs ont été infectés de la sorte pour recueillir des informations, y compris les détails des cartes de crédit, les noms d'utilisateurs et les mots de passe. Ils ont également placé plus de 1000 annonces de voitures, motos et autres biens sur des sites d'enchères comme eBay avec des photos infectées par des logiciels malveillants qui redirigent les victimes vers de fausses pages Web.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.