Huffpost Tunisie mg

Qui est Anis Amri, le suspect recherché pour l'attaque du marché de Noël de Berlin?

Publication: Mis à jour:
BERLIN CRASH
Fabrizio Bensch / Reuters
Imprimer

La police allemande est à la recherche d'un Tunisien dont un document d'identité a été retrouvé dans le camion qui a foncé sur un marché de Noël lundi soir à Berlin, ont affirmé les autorités allemandes mercredi.

Le parquet anti-terroriste allemand a indiqué qu'il s'agit d'Anis Amri, un ressortissant tunisien de 24 ans, et a publié un avis de recherche assorti d'une récompense de 100.000 euros.

La "chasse à l'homme" aurait commencé Mercredi à minuit sur décision du ministère de l'Intérieur allemand rapporte le site Focus online.

amri

Sa famille, installée en Tunisie, a été interrogée par la brigade antiterroriste tunisienne révèle une source sécuritaire à l'AFP.

"Une unité de la brigade antiterroriste interroge la famille du suspect", a indiqué le responsable de la sécurité, précisant qu'il s'agissait des parents.

Le suspect, dont la famille réside à Oueslatia (centre), a quatre soeurs et un frère, selon cette même source qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat.

Il a émigré illégalement vers l'Italie, où il est resté trois ans, avant de se rendre en Allemagne, selon le responsable.

"Un individu dangereux"

Le papier d'identité retrouvé dans le camion est un document remis à un migrant dont la demande d'asile a été rejetée sans pour autant qu'il puisse être expulsé. Selon le site du magazine Spiegel, il serait né en 1992 et serait originaire de Tataouine (sud).

Il est classé par la police comme "individu dangereux" rapportent "Süddeutsche Zeitung", NDR et WDR.

Soupçonné de préparer des attentats par la police allemande

Selon Bild, il aurait un lien avec le réseau de recruteurs de l'État islamique de Ahmad Abdulaziz Abdullah plus connu sous le nom d'Abu Walaa, arrêté en décembre dernier.

Cela a été confirmé lors d'une conférence de presse par le ministre de l'Intérieur de la Rhénanie et du Nord-Westphalie, Rafl Jäger qui a indiqué que le suspect a été remarqué pour sa proximité avec un groupe islamiste radical et qu'il était soupçonné, avant l'attaque de Berlin, de préparer un attentat. Il a en outre été signalé en novembre au centre allemand de lutte contre le terrorisme.

Arrêté puis libéré

Selon DerSpiegel, le suspect aurait été placé en détention le 30 juillet suite à une décision du tribunal de Ravensburg pour être expulsé .

Selon Jäger, une procédure d'expulsion avait été engagée mais a été retardée, le suspect n'ayant pas les documents d'expulsion demandés. Une procédure de demande de papiers provisoires a été adressée à la Tunisie mais "la Tunisie a d'abord nié que l'homme était tunisien", et a donc refusé toute expulsion sur son territoire, avant finalement tout récemment de reconnaître sa nationalité, a dit le ministre.

Une perquisition effectuée dans un foyer de réfugiés

Selon un média local allemand, environ 150 policiers ont perquisitionné dans l'après-midi un foyer de réfugiés dans la localité d'Emmerich, dans l'ouest du pays, où le suspect Tunisien a séjourné dans le passé.

D'autres médias estiment que le suspect pourrait être blessé après avoir percuté le marché de Noël avec son poids lourd, dont la cabine était très abîmée. Des traces de sang ont été retrouvées à l'intérieur. Du coup, la police a effectué des vérifications dans plusieurs hôpitaux de Berlin, selon ces médias.

L'attaque du marché de Noël de Berlin avait fait au moins 12 morts et 48 blessés.

Plus d'informations à venir...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.