Huffpost Algeria mg

Le pétrole monte, les réserves américaines diminuent

Publication: Mis à jour:
OIL PRICE
Traders work on the floor of the New York Stock Exchange (NYSE) in New York, U.S., on Monday, Dec. 12, 2016. U.S. stocks were little changed as a sharp rally in oil prices boosted shares in energy companies, offsetting losses in industrial and consumer discretionary shares. Photographer: Michael Nagle/Bloomberg via Getty Images | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse ce 21 décembre en cours d'échanges européens, les premières estimations hebdomadaires des réserves américaines réveillant un marché calme à l'approche des fêtes.

Vers 12H05 GMT (13H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 55,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 36 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour le contrat de février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagnait 35 cents à à 53,65 dollars.

Les cours de l'or noir continuaient de grimper, alors que les réserves de pétrole seraient moins élevées que prévu aux Etats-Unis.

Selon les estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), les réserves de brut des Etats-Unis ont diminué de 4,15 millions de barils la semaine dernière.

Pour l'instant, les cours restent à la hausse, mais la tendance est plutôt faible. Les données de l'API ont été positives, mais pour les derniers jours de l'année, les chiffres des réserves ont peu de pertinence sur le moyen terme car les tendances s'inversent souvent dans les premières semaines du nouvel an, a commenté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Le Département américain de l'Energie (DoE) publiera ses propres données hebdomadaires, habituellement jugées plus fiables par les marchés, en cours de séance européenne.

Ces indicateurs sont attendus des investisseurs qui attendent des signes d'un rééquilibrage du marché de l'or noir, sur lequel pèse une surabondance de l'offre alors que la croissance de la demande est atone.

Par ailleurs, le volume des échanges était réduit alors que la période des fêtes approche.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.